Téléréseaux: UPC s’enfonce dans le rouge

Alors que Liberty Global annonce ce matin avoir cédé ses filiales en Allemagne, République tchèque, Hongrie et Roumanie les chiffres d’UPC Suisse pour le premier trimestre sont mauvais, très mauvais. La filiale de Liberty Global perd en effet des clients dans tous les segments.

Pour se rendre compte à quel point UPC nage à contre courant du marché, il suffit de comparer les résultats d’UPC avec ceux de l’ensemble de la branche des téléréseaux. Alors qu’UPC domine largement le marché suisse du câble et devrait profiter d’économies d’échelle et de plus de visibilité pour gagner plus de clients c’est tout le contraire qui se produit.

Le nombre d’abonnés Internet est aujourd’hui le chiffre le plus révélateur pour se rendre compte de la bonne santé d’un opérateur; en effet il est logique que les opérateurs perdent des clients dans leur métier de base c’est-à-dire la téléphonie fixe pour Swisscom et la télévision pour les câblo-opérateurs. Alors que disent ces chiffres pour les trois premiers mois de l’année?

Les téléréseaux indépendants doivent se distancer de SuisseDigital au plus vite!
UPC annonce la perte de 11’000 clients Internet alors que pendant ce temps, l’ensemble des téléréseaux en gagne 1000; cela signifie que les câblo indépendants ont gagné plus de 12000 sur trois mois. Les chiffres de la téléphonie fixe sont également assez édifiants, pendant que UPC perd 2000 abonnés, les téléréseaux hors UPC en gagnent plus de 15’000! Pour la télévision UPC perd 30’000 clients soit plus de 75% de l’ensemble de la branche.

A la vue des ces chiffres, les câblo-opérateurs indépendants devraient plus que jamais se distancer de la stratégie politique suicidaire de SuisseDigital dictée par UPC et se souvenir que ce qui fait leur force aujourd’hui c’est avant tout leurs réseaux et la capacité à maintenir une concurrence saine sur les infrastructures.

© pascal martin (c)

Billets similaires:


/*

10 commentaires

  1. A corrigé … C’est 10’000 et pas 1’000 de gagné pour les autres cablos.

    Sinon, 100% d’accord !

    Avec les prochaines pertes de clients (provoquées par Salt) pour UPC dans les grandes villes suisses alémaniques qui sont quasi toutes en FTTH, il est temps pour les cablos indépendants de réagir.

    Je verrais bien un accord Net+ et Quickline, des vaudois ont bien pu s’allier avec des valaisans, donc des romands et des suisses allemands peuvent aussi y arriver !

  2. Non c’est bien 1000 et pas 10’000, je vous ai déjà corrigé sur RegardTV d’ailleurs!

  3. Selon le communiqué de presse de SuisseDigital de ce jour, c’est bien 10’000 et non 1’000. 😉 Mais bon, peu importe, tout le monde est d’accord pour dire que la tendance est globalement à la hausse.

  4. Swissdigital annonce 10’000 clients Internet de plus entre le 31.03.2017 et le 31.03.2018
    UPC annonce avoir perdu 11’000 clients Internet entre le 31.12.2017 et le 31.03.2018
    Quelles sont les chiffres pour UPC pour le reste de l’année 2017 ? et de Swissdigital pour le T1 de 2018 ?
    En effet j’ai fait un calcul « sommaire » ! oups !

    A retenir : UPC perd du terrain, alors que les autres cablos en gagnent !

    Selon vous Swissdigital pourrait « imploser » de l’intérieur ? UPC faisant office de « boulet » pour toute la branche ?

  5. @ Christian

    Le communiqué de SuisseDigital cite le chiffre sur l’année… UPC parle du premier trimestre!

    Alors sur l’année UPC perd 7000 clients pendant que SuisseDigital en gagne 10’000

    Comme dit dans le billet les chiffres vont vraiment dans la mauvaise direction puisque sur 12 mois, UPC perd 7000 clients alors que la perte est de 11’000 sur les trois derniers mois…

  6. Non, dans les deux cas il est question des chiffres du premier trimestre 2018. 😉

  7. Décidement!

    Voici les chiffres!

  8. Oui, vous avez raison, la base de comparaison n’est pas la même : T4 2017 pour UPC, T1 2017 pour SuisseDigital…

  9. Liberty Global, le « propriétaire » actuel de UPC Suisse cherche un acquéreur, L’Agefi évoque cela dans un article paru dans son édition du vendredi 11 mai
    http://www.agefi.com/nc/quotidien-agefi/suisse/detail/edition/2018-05-11/article/telecoms-son-proprietaire-liberty-global-a-annonce-la-cession-a-vodafone-des-activites-allemandes-et-de-trois-pays-de-lest-europeen-475499.html
    L’Agefi évoque 3 candidats, dont Swisscom dans le passé. bien que la Comco s’y opposera, ensuite Sunrise ou Salt ?

    Proposition farfelue ou pas ? Peut-on envisager un démantèlement de UPC Suisse, Liberty Global vend la partie Romande de UPC à Net+, la partie suisse alémanique à EBL et/ou Quickline, et le tessin à …

    Cette éventualité passerait-elle la rampe de la Comco ?

  10. Pour la Suisse, il n’y a rien de nouveau par rapport à ce qui s’est passé en décembre avec la cession de UPC Autriche et en aucun cas cet article dit que Liberty Global cherche un repreneur.

    Les faits:

    – Michael Fries affirme qu’il veut se désengager dans les pays ou ils ne peuvent pas être leader et au contraire grandir dans les pays ou le potentiel est grand. Il met la Suisse dans la seconde catégorie.

    – Olaf Swantee affirme qu’il n’y a pas de discussion avec Lberty Global pour un rachat ou une fusion; selon lui Sunrise s’en sort très bien tout seul.

    Les spéculations:

    – Avec ses cessions Liberty Global aura de l’argent à dépenser, financièrement un rachat en Suisse que ce soit de Sunrise ou de Salt n’est pas un problème pour eux.

    – En étant présent plus que dans quelques pays, les intérêts européens de Liberty Global deviennent moins évidents, malgré leurs dires ils pourraient vouloir céder également UPC Suisse. Dans ce cas ils peuvent vendre (à un opérateur comme Sunrise, Salt ou Vodafone par exemple ou alors à un fond d’investissements comme l’avaient fait TDC et France Telecom) ou alors faire entrer UPC en bourse comme l’a fait CVC avec Sunrise.

    Aujourd’hui tout est donc ouvert. Par contre pour les autres cas de figure, une reprise par Swisscom est impossible d’un point de vue de la concurrence; et imaginer une reprise par Net+ ou Quickline n’est pas réaliste, déjà il ne s’agit pas d’entreprises en tant que telles mais de regroupements de petits réseaux câblés et on parle là d’une opération à plusieurs milliards. Quant à parler de démantèlement d’UPC…

    Un article intéressant à lire sur ce sujet:

    https://www.letemps.ch/economie/lavenir-dupc-suisse-une-question-3-milliards-francs?utm_source=twitter&utm_medium=share&utm_campaign=article

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives