TV: Gros chamboulements en vue dans la diffusion du sport!

Le rachat d’UPC par Sunrise aura obligatoirement des conséquences sur la diffusion du sport. A l’heure où UPC et les téléréseaux partenaires regrettent amèrement de s’être lancés dans l’aventure My Sports on peut se demander ce qui se passera si le rachat d’UPC par Sunrise est avalisé. A mon avis, tout laisse supposer que la bataille pour les droits sportifs diminuera à l’avenir. Voici pourquoi:

Tout d’abord, si la force de frappe de la nouvelle entité sera plus puissante au niveau national c’est tout le contraire au niveau international puisque qu’elle ne pourra plus compter sur le soutien de Liberty Global, leader mondial de la télévision par câble et satellite. De ce point de vue il s’agit rien d’autre que d’un affaiblissement par rapport à la situation actuelle.

Ensuite, vu le prix exorbitant payé par Sunrise pour avaler UPC, on ne l’imagine vraiment pas encore vouloir se battre à coup de dizaines de millions pour obtenir des exclusivités sur le sport.

Dernier point, Sunrise n’a jamais vraiment été intéressée ni par les exclusivités ni par la production de contenus, d’ailleurs même sa solution TV n’est qu’une offre de revente.

Par conséquent, tous ces points me font dire que UPC et Swisscom Teleclub trouveront très certainement prochainement un accord pour la diffusion du sport.

Moins d’argent pour les clubs
Cela signifie que l’envolée des droits pour le foot ou le hockey est certainement terminée et que les prix risquent même de diminuer lors des prochaines enchères. Les ligues doivent donc se poser la question si la vente de droits exclusifs a encore un sens aujourd’hui? Si Teleclub et Sunrise s’entendent trop et n’offrent pas assez, la Swiss Football League et la Swiss Ice Hockey Federation auraient tout intérêt à réfléchir sur l’opportunité de produire elles-mêmes leurs contenus en OTT (Over The Top).

Quelle incidence pour le consommateur?
Jusqu’à aujourd’hui la diffusion du sport n’a jamais été rentable pour les opérateurs. Le sport est avant tout utilisé comme produit d’appel pour acquérir des clients Internet et télévision. Cependant, il ne faut pas se réjouir trop vite. Même si les opérateurs paient moins cher pour diffuser du sport cela ne signifie pas forcément qu’au final l’amateur de sport verra le prix de ses abonnements ou des matchs à l’unité baisser.

Au delà des guerres sur les droits, pour le consommateur la question la plus importante est surtout de savoir si la SSR pourra continuer à l’avenir de proposer une offre la plus riche possible.

PS: inutile de venir me dire que mon avis est en totale opposition à celle qu’on peut lire dans les médias alémaniques, je le sais déjà 😉

© pascal martin (c)

Billets similaires:


/*

5 commentaires

  1. Sunrise a payé plus de fois le prix que Liberty au début des années 2000 !

    C’est un gouffre financier qu’il va bien falloir résorber, alors Sunrise va-t-il lâcher les droits sportifs en main d’UPC dans la nature ?

    Il y aura de la casse, acquérir aussi cher … ?

  2. 36 millions chiffre officiel pour MySports, le gouffre financier qui ne vaux pas un sou car disponible que via leur DVB-C/IP
    https://www.swisshabs.ch/actualites/le-hockey-et-mysports-sont-un-gouffre-financier-pour-upc

    upc ne vas pas payer l’amende ou alors la punition sera transmise à Sunrise qui ne va pas se laisser berner par ces incapables de managers de upc pour rendre obligatoirement disponible leur offre sport sur tous les réseaux suisses pour éviter l’amende de la commission de la concurrence (COMCO).
    upc, l’arroseur arrosé après Swisscom 🙂

  3. Bonjour,

    Je ne suis pas certains que Sunrise ai racheté trop cher UPC. En 2005 Cablecom qui devait rentrer en bourse à été racheté par LibertyGlobal pour 2.85 mia. Depuis de nombreux investissements ont été effectuées et le réseau cédé est à la pointe.

    Le prix (valeur) annoncé de 6.3 mia comporte la reprise de la dette d’UPC de 3.6 mia (une dette qui se finance d’elle même avec l’exploitation). Le vrais prix que Sunrise va payer à LibertyGlobal c’est 2.7 mia (paiement résiduel en numéraire de 2,7 milliards de CHF). De même, les synergies entre les deux structures UPC/Sunrise sont estimée à 2.4 mia de valeur.

    Si l’action de Sunrise descend c’est que le mariage d’un câblo-opérateur et d’un opérateur télécoms n’est pas forcément chose aisée et c’est le défis que devra relever Sunrise.

  4. « câblo-opérateur » et « opérateur télécoms » deviennent de plus en plus la même chose, avec seulement une différence technique dans le réseau fixe, mais de fait insignifiante pour les clients.

    Je viens de decouvrir que MySports est disponible en OTT avec cet opérateur régional alémanique: http://www.mhs.ch/mhstv (qui a qu une certaine notoriété chez les fan de l’hockey qui n’ont pas accès à un réseau câblé)

  5. @Cosodo, cette dette de 3.6 mia elle se rajoute à celle de Sunrise, alors que ce dernier devra encore s’endetter pour financer la 5g et la modernisation du réseau DOCSIS (migration 3.0 à 3.1) de UPC, comment les banques vont-elles apprécier cela ?

    Avec de surcroit MySports que ne « cartonne » pas vraiment … !

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives