Fibre optique: SEIC-Télédis ne chôme pas!

Avec 160 collaborateurs et plus de 30’000 clients répartis sur 50 communes entre le Valais central et la Riviera, le Groupe SEIC-Télédis est le premier distributeur valaisan des produits net+ et BLI BLA BLO. Côté réseau cela fait plus de 20 ans que SEIC-Télédis mise sur la fibre optique non seulement en plaine mais également dans les villages des vallées latérales. Depuis 2010, 7 millions par an ont été investis dans le réseau dont 4 millions pour le FTTB (soit la fibre jusqu’au pied des bâtiments).

Si tous les nouveaux immeubles sont raccordés en FTTH (fibre jusqu’à l’appartement), même les clients raccordés jusqu’au pied de l’immeuble (FTTB) profitent de la fibre optique: « En combinaison avec notre réseau coaxial, cela nous permet de garantir à tous nos abonnés, selon leurs besoins, une connexion ultra haut débit jusqu’à 500 Mbits/s, qu’ils résident à Monthey, Morgins ou La Tzoumaz.», explique Joël Duc, responsable du département Télécom. Rien qu’en 2019, ce ne sont pas moins de 100 kilomètres de câbles fibre optique qui auront été déployés.

D’ici fin 2020, tous les bâtiments du réseau SEIC-Télédis seront raccordés en fibre optique. Cela concerne par exemple Blonay, Aigle, Bex, Villars-sur-Ollon, Port-Valais, Les Evouettes, Villeneuve et St-Pierre-de-Clages.

Le dynamisme des câblos indépendants profite à toute la branche
SEIC-Télédis raccorde systématiquement chaque appartement en fibre optique dans les nouveaux quartiers. De plus, dans les zones où Swisscom migre également son réseau en FTTH les installations intérieures (colonne montante) se font en collaboration (2 fibres pour SEIC-Télédis et 2 pour Swisscom). Cela permet non seulement de réduire les coûts mais surtout d’accélérer le déploiement du FTTH et d’offrir au client un choix plus vaste de fournisseurs de services.

Par conséquent, un consommateur vivant dans une zone desservie par un câblo-opérateur dynamique (les membres du réseau net+ par exemple) profitera du FTTH dans un avenir beaucoup plus proche que celui résidant dans une commune mal desservie; et ce qu’il soit client du téléréseau ou pas!

© pascal martin (c)

Billets similaires:


/*

1 commentaire

  1. Merci pour ces infos Pascal, et félicitations à SEIC-Télédis pour ses investissements.

    Par contre je m’inquiète de la stagnation de VO-energie (membre de Net+) le FTTH est minoritaire (sauf Yverdon, mais fibré par les SI-Y et Swisscom), il n’est pas possible d’obtenir des débits symétriques, tout au plus du 500/25 MBits, et rien ne semble indiquer que cela va évoluer.

    Pourtant même le décrié UPC arrive a proposer du 1000/100 sur le coaxial.

    Conclusion personnelle, ils ne sont pas tous forcément dynamique les cablos indépendants.

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives