Swisscom – Sunrise – UPC – Téléréseaux: tout ce que révèlent les chiffres des deux dernières années

Je l’ai déjà mentionné à plusieurs reprises, depuis quelques mois on observe que les Suisses semblent beaucoup plus prompts à faire marcher la concurrence et à changer d’opérateur. Cette impression se confirme de plus en plus avec les publications ces jours des résultats du premier semestre.

Sunrise au top de la forme!
Quel que soit le segment ça marche fort pour Sunrise. En télévision le numéro deux progresse ces deux dernières années près de 5 fois plus vite que Swisscom et la tendance s’intensifie sur la dernière année. On comprend mieux cette tendance sur l’Internet puisque là Sunrise se paie même le luxe de progresser plus que Swisscom en chiffres absolus et c’est la même chose en téléphonie mobile Postpaid. Pire encore alors que Swisscom perd en une année 302’000 clients en téléphonie fixe, Sunrise en gagne 24000!

Swisscom se maintient malgré tout!
Si au niveau clientèle le géant bleu semble souffrir face à Sunrise, il faut également tenir compte du fait qu’il est le seul opérateur a réussir à augmenter son chiffre d’affaires. Cela montre que les concurrents cassent eux nettement plus les prix pour conserver ou augmenter leur base de clients. Mais attention, le géant bleu joue à un jeu dangereux en augmentant les prix des abonnements les moins chers; technique réservée jusqu’à présent à UPC. Mais au delà des chiffres, le changement semble plus profond; l’époque où une majorité de Suisses étaient persuadés qu’il n’y avait que Swisscom et que tout le reste n’était que garniture semble révolu. Avec un travail conséquent sur le réseau et le service ainsi qu’un marketing efficace (merci Roger!) Sunrise a prouvé qu’on a changé d’époque.

UPC au bord du gouffre!
On en parlait la semaine dernière, la situation d’UPC devient plus que préoccupante. Le plus gros câblo du pays perd en effet près de 10% de ses clients TV entre 2016 et 2018, une perte près de 3 fois supérieure à celle des téléréseaux indépendants. Les proportions sont les mêmes sur l’Internet et la téléphonie fixe. Seul segment où UPC fait un peu mieux c’est en téléphonie mobile mais là aussi il progresse moins vite que les câblos indépendants.

Les téléréseaux indépendants se défendent bien!
Alors qu’ils ne sont maintenant plus attaqués uniquement par les ennemis historiques (Swisscom, Sunrise, etc) mais encore plus par UPC, les câblos indépendants ne s’en sortent pas si mal. La chute logique sur la TV puisqu’ils partaient d’un quasi monopole semble se stabiliser sur les 12 derniers mois (-2.27% contre -3.72% sur deux ans). Sur l’Internet ils progressent plus que Swisscom (6.86% contre 2.53%) alors qu’UPC dans la même période est en baisse de 2,54%).

La télévision traditionnelle sur le déclin!
Autre chiffre très intéressant c’est la perte sur un an de 30’000 clients tous opérateurs confondus sur la TV traditionnelle. Cela marque sans aucun doute un tournant et cette tendance va certainement s’intensifier ces prochaines années. Là aussi c’est un sacré changement d’époque!

A l’avenir sur le fixe il sera donc de plus en plus difficile pour les opérateurs de se démarquer des concurrents sur les services, et pour les consommateurs c’est les performances et la qualité de leur connexion Internet qui prendra de plus en plus d’importance.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

6 commentaires

  1. Je serais curieux de voir les chiffres Salt depuis l’annonce de l’offre Fiber en début d’année, pas d’infos?

  2. Ils n’ont pas publiés leurs chiffres mais cela restera de toute façon marginal, il faudra attendre encore quelques mois pour se faire une idée.

  3. J’apprécie votre dernier paragraphe P@scal !

    C’est exactement ce que j’attends de mon opérateur, qu’il me donne un accès à la toile qui soit :
    1) Fiable (très très peu de panne/coupure)
    2) Ouvert (possibilité de branchement libre et un Web « open »)
    3) Rapide avec des débits symétriques.

    Tous cela pour un prix raisonnable qui permet de garantir une hot line et une maintenance de proximité, important.

    Actuellement, mon opérateur actuel (Net+ via un cablos indépendant local), il a un manque pour la symétrie du débit, sinon pas de soucis.

    Proposer des services de VOD ou de sports cela doit être un libre choix pour les clients, un opérateur peut le faire pour simplifier la vie des clients, mais cela ne doit pas être une contrainte ou une exclusivité.

  4. Swisscom a mis à sa tête un financier sans vision. Ca permet de sauver le bénéf en coupant dans le réseau et le support. Mais quand ça commence à trop se voir, les gens partent.

  5. Quand vous parlez de TV traditionnelle, vous parlez uniquement de l’abonnement TV chez ces opérateurs ? Si je suis abonné chez Zattoo, est-ce que cela est considéré comme de la TV traditionnelle ?

  6. Par TV traditionnelle je veux dire par abonnement au travers d’opérateurs proposant leur propre offre TV au contraire des offres utilisables sur n’importe quelle connexion Internet (Zattoo, TeleBoy, Apple TV, etc)

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives