Fibre optique: c’est aujourd’hui qu’il faut se bouger! | scal.ch

Fibre optique: c’est aujourd’hui qu’il faut se bouger!

Je le disais le jour même de l’arrivée de Salt sur le réseau fixe; c’est le moment ou jamais pour relancer le déploiement de la fibre optique dans notre pays.

Et effectivement, on a jamais entendu plus parler de fibre optique que ces dernières semaines; mais disserter sur le « manque de vision » ou sur les « tarifs stratosphériques » de Swisscom ne fera aucunement accélérer le développement de la fibre optique.

Tant du côté des politiciens, des consommateurs ou encore des opérateurs on a parfois vraiment l’impression d’être encore à l’époque du monopole de Swisscom et de son dernier kilomètre. Comme si en 2018, l’utilisateur n’avait pas la possibilité de choisir son FAI et le fournisseur de services pas d’alternative au réseau Swisscom pour proposer ses services.

Les politiciens tout d’abord! Toutes les discussions autour de la révision de la loi sur les télécommunications donnent l’impression que seul le réseau Swisscom existe! Idem du côté des clients; alors que Salt offre un accès FTTH à un prix canon, le seul souci de beaucoup de consommateurs reste de savoir quand Swisscom baissera ses prix et dans quelles proportions.

Du côté des fournisseurs ce n’est pas bien différent. On apprenait par exemple en début de semaine grâce à Nicolas Rosset de la RTS qu’à Genève Salt utilisait non pas le réseau FTTH des SIG mais celui de Swisscom! Alors que tous les opérateurs alternatifs parlent d’une même voix pour dénoncer la soi-disant toute puissance de Swisscom ils sont les premiers (y compris UPC et Sunrise) à utiliser le réseau du géant bleu y compris dans les zones où un réseau tiers est disponible.

Cette situation fait que les câblo-opérateurs indépendants et les entreprises électriques sont souvent frileux lorsqu’il s’agit de déployer de la fibre optique. Même dans des communes où il n’y a aujourd’hui pas de téléréseaux les opérateurs réseaux potentiels ont peur de se mouiller parce qu’ils savent très bien que si ils se lancent dans une commune, le lendemain Swisscom annoncera de toute façon également la mise à niveau de son réseau au même endroit. Et que par conséquent même en déployant un réseau, ils n’ont aucune garantie qu’ensuite les Sunrise et autres Salt l’utiliseront.

Le modèle fribourgeois doit s’étendre à toute la Romandie
Au niveau romand, il faut impérativement aujourd’hui que les câblo-opérateurs indépendants travaillent main dans la main avec les entreprises électriques avec une vision globale sur le même modèle que ce qui se fait dans le Canton de Fribourg avec ftth.fr c’est uniquement comme ça qu’il sera possible de construire un véritable réseau alternatif à celui de Swisscom avec des prises actives. Un réseau unique capable de répondre aux besoins des fournisseurs de services.

Bien sûr que cette concurrence peut faire peur aux petits téléréseaux qui se croient encore protégés géographiquement mais il faut se souvenir que le danger pour eux aujourd’hui vient en premier lieu d’UPC qui n’hésite plus à exiger un accès régulé au réseau Swisscom pour aller tout simplement tuer tous les petits téléréseaux du pays. Et la probable arrivée de One Liberty (fusion UPC-Sunrise ?) renforcera encore ce danger.

Le buzz autour de la fibre optique, le manque de stratégie claire chez Swisscom, la libéralisation du marché de l’électricité sont autant de points qui font qu’il vaut la peine aujourd’hui de se mettre autour d’une table pour faire perdurer la concurrence sur les infrastructures. Des opérateurs réseaux aux consommateurs en passant par les fournisseurs de services, tout le monde y serait gagnant!

© pascal martin

Billets similaires:


/*

3 commentaires

  1. Bonsoir,

    Je suppose que la frilosité des consomateurs face à l’offre de SALT vient du fait du grand nombre de problème de facturation qu’a cet opérateur au niveau de la téléphonie mobile. Qui peut se permettre d’affirmer que ceci n’arrivera pas sur le réseau fixe ?

  2. Le problème pour le déploiement massif de la fibre c’est le cruel manque d’intérêt des opérateurs pour les petits villages, ainsi que les villes de moindres importances ou le potentiel de client est plus limité.

    Ce qui est intéressant de constater c’est que ces dernières années, le marché n’a cessé de se consolider, mais un jour le réel gagnant sera celui qui dispose des infrastructures tangibles : les câbles (la fibre optique).

    Peut-être que le modèle d’aujourd’hui n’est plus adapté et qu’il faudrait opérer un nombre de changement, par exemple : ne plus compter que sur Swisscom, obliger les opérateurs à investir pour disposer d’un accès à ces technologies, taxer tous les moyens de communications (filaire et sans-fil) avec une taxe qui serve à construire des infrastructures par exemple sur l’abonnement, obliger les opérateurs à investir, etc.

    A cette vitesse seul Zurich, Genève et les quelques grandes villes disposeront de la fibre optique. Le problème reste la croyance populaire et surtout politique que la 5G va remplacer les câbles partout.

  3. La majorité des édiles politiques sont confiant uniquement dans le modèle économico libéral de libre concurrence et pas dans la réglementation, même minimaliste soit elle.

    Le service minimum « imposé » à Swisscom, c’est un écran de fumée, Swisscom pouvant arguer dans certain cas qu’il ne peut pas proposer ce service minimum pour x raisons.

    Avec le parlement issus des dernières élections il ne faut rien attendre pour aller de l’avant dans ce dossier, surtout que les lobbyistes sont présents à tous les niveaux.

    Vous avez parfaitement raison dans votre « billet » Pas@cal.

    Quand à l’action des cantons, ceux qui avait la volonté l’ont fait (Fribourg par exemple), en Valais, je pense que les politiques sont satisfait de l’action de Netplus et Quickline, à votre avis ?

    Etendre le système fribourgeois ailleurs, oui, mais où ? Le vieux vaudois que je suis, vous répondra que pas sur Vaud, les 3 grandes villes sont déjà fibrées, ensuite il n’y a pas de ciment ni de conscience politique sur ce dossier, ils sont tous convaincus et persuadé que c’est le travail de Swisscom …

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives