Attribution des fréquences 5G: Sunrise menace de tout bloquer!

Alors qu’au niveau politique la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national tente habilement de contourner les limites imposées par l’ORNI pour faciliter le déploiement de la 5G ce sera peut être la justice qui retardera son arrivée.

En effet, alors que la consultation des opérateurs et autres acteurs concernés par la 5G pour préparer l’attribution des licences n’est même pas terminée, Sunrise menace déjà d’utiliser tous les moyens de recours possibles quitte à bloquer totalement le déploiement la 5G durant plusieurs années. Tout comme Salt, Sunrise estime que Swisscom est favorisé par un système d’enchères; selon le numéro deux, vu sa puissance financière, le géant bleu pourrait très bien par exemple acheter plus de fréquences que nécessaires simplement pour bloquer la concurrence. Par conséquent Sunrise estime que les fréquences devraient être partagés entre les opérateurs sans mise aux enchères.

L’arrivée de Salt sur le fixe change la donne
L’attribution des licences 5G tombe également pile au moment où la donne est en train de changer. Si sur le mobile Salt casse les prix depuis longtemps, cela n’a jamais vraiment eu d’effets sur les prix de ses concurrents Swisscom et Sunrise. Pour contrer Salt et ses prix avantageux, les deux opérateurs tablaient avant tout sur des prix plus ou moins agressifs sur les packs tout compris (TV, Internet, Téléphonie fixe et mobile). Depuis le mois dernier et l’arrivée de Salt sur le réseau fixe avec des prix sans concurrence change totalement la donne puisque depuis maintenant un client gagné par Salt est un client perdu pour ses concurrents sur tous les services et pas uniquement sur le mobile. Et comme malgré son arrivée sur le fixe Salt intensifie encore la pression sur le mobile avec des promotions pour du tout illimité en suisse à moins de 25 francs… il ne fait aucun doute que même hors promotion et sous-marques style Wingo ou Yallo, tous les acteurs de la branche vont devoir adapter leur prix y compris ceux de leur marque principale.

Estimer le juste prix est très délicat
Si il ne fait quasiment aucun doute que les marges des opérateurs en Suisse sont plus élevées que dans les pays qui nous entourent il est très difficile de déterminer quel est le prix juste à payer par le consommateur pour garantir que notre pays reste compétitif avec des réseaux performants. L’attribution des fréquences et leurs coûts pour les opérateurs influence également directement les prix payés par les clients. En 2012, la Confédération a encaissé presque un milliard pour les fréquences 4G; aujourd’hui les opérateurs vont devoir à nouveau débourser plusieurs centaines de millions pour les nouvelles licences… Au final les licences sont payées par vous et moi.

A l’heure des réseaux sociaux et des putes à clics il est très facile de cracher sur les opérateurs et les traîter de voleur mais il judicieux de prendre un peu de hauteur et de trouver le bon équilibre pour que les citoyens de notre pays puissent rester technologiquement à la pointe sans forcément se ruiner. A la ComCom par conséquent de fixer des règles du jeu équitables afin que l’attribution des fréquences 5G puisse garantir à long terme une concurrence saine entre Swisscom, Sunrise et Salt.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

3 commentaires

  1. C’est le « pompon » avec en plus les limitations de rayonnement qui sont très (trop) basse, ce qui va compliquer le déploiement de la 5G.

    Finalement, tout ceci ce n’est que le corollaire du manque de vision d’avenir de nos « gouvernants » sur une stratégie claire et efficace du numérique et des télécom dans ce pays.

  2. Qu’entendez-vous par « compétitif » ?

    Sinon, être à la pointe, c’est bien, mais nous pourrions aussi l’être dans d’autres domaines…
    Que vaut le trafic mobile qualitativement parlant ? En prenant encore plus de « hauteur », il faudrait déterminer la ligne entre la technologie au service des citoyens et la technologie au service des consommateurs. Oui, je sais… y a-t-il encore une différence ?
    M’est avis que le réseau mobile est un réseau saturé de choses bien inutiles – encore plus que le réseau fixe. Et c’est bien cette consommation bas de gamme qui est le moteur de ce « progrès technologique ».

    Bref, la technologie sans la réflexion…

  3. Sunrise menace d’utiliser tous les moyens par la soi-disant puissance financière de Swisscom, mais lors des dernières enchères ils ont mandaté une entreprise, qui ne l’a sûrement pas fait gratuitement, pour s’occuper de l’achat de nouvelles licences et ils ont payé beaucoup plus que Swisscom et pour avoir moins.

    A vouloir tout donner à l’extérieur faut pas s’étonner après de payer les pots cassés et c’est plus facile de gueuler sur les autres que de faire sa propre introspection et remise en question.

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives