Après UPC c’est au tour de Salt de changer de patron

Salt annonce ce matin un changement de CEO avec le remplacement de Andreas Schönenberger en poste depuis le printemps 2016. Dès le 1er septembre la direction de Salt sera assurée par Pascal Grieder qui occupait jusqu’à présent le poste de Managing Partner pour Digital McKinsey Switzerland.

A peine quelques mois après l’introduction de Salt sur le réseau fixe, l’annonce de ce changement peut surprendre. D’autant plus que même si il n’a pas réussi à inverser la tendance et que Salt perd encore et toujours des parts de marché, Andreas Schönenberger a fait du bon boulot et a limité la casse tout en arrivant à réduire drastiquement les coûts.

Choix pas anodin!
Le choix d’un CEO issu de McKinsey laisse penser que la réduction du personnel et des coûts ne serait par terminée mais ce n’est guère réaliste; le seuil critique semble atteint d’autant plus que ces prochains mois les opérateurs devront dépenser des dizaines de millions pour acquérir les licences 5G.

Visiblement Xavier Niel ne semble guère enchanté par les rumeurs de plus en plus insistantes d’un rapprochement entre UPC et Sunrise, rumeurs confirmées d’ailleurs par l’action Sunrise en bourse. Il faut dire qu’un tel rapprochement fragiliserait encore plus la position de Salt.

Tout laisse donc supposer que l’objectif premier de Pascal Grieder sera de bien s’entendre et de convaincre Severina Pascu, qui débutera au poste de CEO d’UPC exactement le même jour que lui, qu’ensemble il y a de grandes opportunités 🙂

© pascal martin (c)

Billets similaires:

Tags: ,

/*

5 commentaires

  1. Un rapprochement UPC et Salt ? ça serait le nivellement par le bas du service client et des services tout court (j’ai donné, merci). Passé un peu par hasard chez Sunrise via l’abonnement Qoqa, et après un an et demi d’une expérience particulièrement réussie (Sunrise, c’est de la balle !) m’est d’avis que si les dirigeants d’UPC en ont encore un peu sous le chapeau le rapprochement se fera avec un leader dynamique.

  2. Il est vrai que Salt avait l’air de s’améliorer ces dernières annees…dommage 🙁

  3. On les connais ces McKinsey… juste bon à produire des quantités de présentations powerpoint et donner des conseils foireux… Swissair, Credit Suisse, Zurich Assurance… et plus loin Amex, GM etc…
    Bonne chance !

  4. Il faut savoir que le CEO chez Salt n’avait pas de pouvoir et était plus là pour les relations extérieures. TOUT se décide par un trio de personnes, à distance, et qui entourent X.Niel. Ils viennent une fois par mois et font tout entre eux. Les membres de la direction locale n’ont pas vraiment de marge de manœuvre, c’est le style XN. Le nouveau CEO a quand même l’air de connaitre plus les télécoms d’après son CV.

  5. Oui effectivement, Olivier Rosenfeld décidait certainement plus de choses que Andreas Schönenberger. mais quoi qu’il en soit vos propos de font que confirmer ce que j’écris sur Pascal Grieder et McKinsey… Bonne chance 🙂

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives