UPC marche sur les plates bandes des téléréseaux indépendants

UPC annonçait ce matin en conférence de presse son arrivée sur Lausanne. Jusqu’à aujourd’hui, on avait l’habitude de voir UPC s’étendre en rachetant de petits câblo-opérateurs qui sont encore aujourd’hui près de 200 à travers le pays; mais visiblement cela ne suffit pas aux ambitions du groupe international. Il annonce en effet son intention de se développer partout où ses produits ne sont pas disponibles. Si à quelques exceptions près les zones géographiques de chaque câblo-opérateur étaient plutôt bien définies ce ne sera donc plus le cas dès aujourd’hui avec un intensification de la concurrence. Les téléréseaux ne seront plus simplement en concurrence avec les Swisscom/Sunrise/VTX, etc mais également parfois avec un ou plusieurs autres câblo-opérateurs. La concurrence va donc encore nettement s’intensifier dans les régions déjà bien équipées tant au niveau des infrastructures que des services offerts.

Un potentiel de 200’000 clients dont 90’000 à Lausanne
Techniquement, UPC va utiliser les réseaux FTTH déployés par Swisscom et les enteprises électriques et installera un convertisseur coax directement dans l’appartement. Cela signifie en pratique que les services offerts à Lausanne ou sur un réseau FTTH tiers seront exactement les mêmes que ceux proposés aux clients qui se trouvent sur le réseau UPC. Si Lausanne représente près de 90’000 prises, UPC estime à plus de 200’000 le potentiel de prises raccordables à moyen terme en dehors de sa zone de desserte actuelle. A noter par contre que Net+ par exemple pourrait également faire pareil à Genève ou dans d’autres zones où UPC est présent.

Lausanne est donc un premier pas dans ce projet d’extension, les consommateurs intéressés pourront très prochainement s’inscrire et les premiers clients seront raccordés à la fin de mois d’août. Tous les fans de hockey lausannois qui vont devoir quitter Swisscom cet été auront donc le choix entre UPC et Citycable pour profiter de MySports. Il est donc piquant de constater que dans le cas de Lausanne, UPC utilisera la fibre Swisscom pour proposer ses services mais cela ne signifie pas forcément que ce sera le cas partout; UPC pourrait très bien travailler avec une entreprise électrique.

Quel rôle pour les collectivités publiques?
A peine quelques jours après l’annonce par Citycable des SIL de devenir actionnaire de Net+, on ne peut que se demander si c’est bien le rôle des collectivités publiques d’investir de l’argent des contribuables pour intensifier une concurrence de toute façon déjà présente; ceci alors même que dans les communes sans téléréseau, les habitants doivent se contenter de vitesses Internet proches de celle prévues par le service universel, soit plus de 100 fois moindre que les 500 Mbit/s que propose UPC à ses clients.

Avec le recul, on se rend compte en tout cas que l’accord conclu entre les SIL et Swisscom et que j’avais moi-même salué à l’époque s’avère être au final une énorme erreur. Les SIL ont payé près de la moitié du réseau FTTH lausannois et c’est Swisscom qui encaisse l’utilisation du réseau par tous les fournisseurs alternatifs présents tels que Sunrise, UPC, VTX, etc.

© pascal martin (c)

Billets similaires:


/*

13 commentaires

  1. La fibre lausannoise c’est la société LFO SA, question : êtes-vous sur et certain Pascal que c’est uniquement Swisscom qui encaisse les sommes payées par les utilisateurs de la fibre lausannoise, utilisée aussi par Citycable lui même, il y a des clients en FTTH ou en HCF chez ce dernier.

    Si Swisscom et d’autres comme les SI d’Yverdon laissent entrer les concurrents c’est pour l’argent avant tout.

    Je peux imaginer que le réseau FTTH de Gland va prochainement s’ouvrir à UPC, … le ROI sur la fibre est trop bas … info distillée par les SI Genevois.

    Cette concurrence est une bonne chose, et quand à écrire Pascal que Citycable n’aurait pas du investir pour rentrer dans le giron Netplus, peut-être … mais quoi faire d’autre ? péricliter et tout perdre ? vendre à UPC ? très difficile vu la structure de Citycable.

    Mais dites voir en Valais, les cablos qui ont fondés Netplus sont aussi plus ou moins en mains des collectivités ? ou bien je fais fausse route ?

    Donc selon vous il faudrait plutôt vendre Netplus (par exemple) à Global Liberty, le propriétaire de UPC qui encaisse les bénéfices.

  2. Ok, merci bien pour ces réponses intéressantes précisions 🙂

    Dans la cas d’Yverdon, je déduis que c’est les SIY qui loue une de leur fibre à Netplus, l’autre étant utilisée à l’interne selon mes souvenirs.

    A Lausanne, à qui Citycable et Swisscom louent-t-ils leur 2eme fibre ? Hypothèse : Citycable à Saïtis ou UPC, et Swisscom à Sunrise ou VTX, les cablos et les télcos restant en famille, et Saïtis c’est 100% Lausannois donc cela reste local.

    Ainsi à Genève, les SIG pourront louer à Netplus …

    Et à Montreux, il me semble que c’est la commune (Pas de SI électrique, c’est la Romande Energie) qui paye une part avec Swisscom, donc Netplus pourrait s’y infiltrer sans trop de soucis, UPC ayant son propre réseau HFC.

  3. Si dans le billet il est écrit que UPC utilise la fibre Swisscom je ne comprend vraiment pas pourquoi vous faîtes des hypothèses.

  4. C’est toujours bien d’avoir un max de choix de fournisseur. Mais bon l’offre de base TV de Citycable/Net+ est largement supérieur et avec une box IPTV dans le cloud. Je vois pas trop l’intérêt de passer à UPC pour un lausannois. De plus My Sports sera disponible aussi chez Citycable/Net+
     
    Moi je rêve d’un Net+ sur le réseau FTTH de la Riviera vaudoise 😛

  5. « Moi je rêve d’un Net+ sur le réseau FTTH de la Riviera vaudoise 😛 » Pourquoi pas
    Je rajouterais le bout du lac aussi 😉

  6. Le communiqué de presse de UPC ne mentionne pas que cela sera une des fibres de Swisscom qui sera utilisée.
    https://www.romandie.com/news/Communique-de-presse-le-15-juin-2017/805594.rom

  7. L’ ennemi de ton ennemi est ton ami.
    Ici Net+ avec Citycâble contre upc sur le réseau de … Swisscom, correct ?

  8. Concrètement, le « convertisseur coax » ce sera quoi exactement?

    Je veux dire, je vois pas trop l’intérêt de remoduler du dvb à partir du moment où on est en ip…

  9. UPC n’est pas en ip justement…

  10. Dès lors, UPC va tenter de s’implanter partout où il n’est pas présent en coaxial et que de la fibre en vrai FTTH « Swisscom » est disponible.

    En Valais à Sion et Martigny ainsi que dans le haut (Danet-Oberwallis) pour marcher sur les plates bandes de son concurrent suisse alémanique ValaisCom – QuickLine.
    https://www.danet-oberwallis.ch/erschliessung Swisscom étant partenaire de Danet-Oberwallis

    Dans la canton de Vaud à Gland en plus de Lausanne, sinon rien, Yverdon est en FTTH mais UPC y est présent depuis plus de 40 ans !

    Comme a écrit Redge, l’ennemi de mon ennemi devient mon « ami », et UPC va se « venger » de la fin de la collaboration passée avec les cablos romands indépendants (pour les bouquets payants) et à Lausanne où UPC perd la téléphonie de Citycable qui passe sous Net+

    Dès lors je comprends parfaitement le refus de collaboration du téléréseau de Nyon avec Swisscom pour poser du FTTH, j’imagine que la SEIC Gland va apprécier avec amertume l’arrivée de UPC dans ses contrées !

    En finalité, c’est peut-être la mort des « futurs » collaborations entre des cablos et Swisscom pour poser du FTTH, seul des SI non impliqués dans le multimédia (par ex Yverdon) se lanceront dans l’aventure.

    Dans une poignée d’années, des zones seront équipées avec 2 réseaux FTTH, un par des cablos indépendants et l’autre par Swisscom tout seul.

  11. Intéressant, technologiquement c’est comme Citycable qui met un convertisseur Fibre -> Coax dans les nouveaux appartements fibrés.
    J’espère surtout pour UPC qu’ils vont enfin changer leur Box Horizon Samsung qui est tellement loin derrière celle de Swisscom qui est juste la meilleure sans équivalent. Même le combo de Citycable ne casse pas des briques mais est correct.

  12. upc est à la fois un allié pour les prestations « My Sport » et également un concurrent avec le gros risque de se faire dévorer

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives