St-Sulpice: exemple parfait des difficultés à déployer un réseau mobile

La semaine dernière, un groupe de conseillers communaux de St-Sulpice publiait un communiqué de presse dénonçant la piètre qualité des réseaux mobiles de Swisscom, Sunrise et Salt sur le territoire communale, plus particulièrement au centre du village. Cette initiative est d’autant plus intéressante que sur scal.ch je mets régulièrement en évidence le fait que tout le monde veut avoir un réseau mobile hyper performant mais sans antenne près de son domicile, de son lieu de travail ou proche de l’école de ses enfants.

Avant de contacter les initiants j’au donc été jeter un coup d’oeil sur les cartes de couverture de Swisscom, Sunrise et Salt et surprise, on annonce de la 3G et de la 4G partout; les cartes sont donc certainement un peu optimistes ou alors on se focalise peut être aujourd’hui un peu trop sur le surf mobile et plus assez sur la voix; alors même qu’un mobile c’est aussi fait pour téléphoner 🙂

Deuxième surprise, en contactant Cécile Theumann, conseillère communale et porte-parole des initiants, je constate que sa connaissance du dossier se limite exclusivement aux résultats de l’enquête menée le mois dernier dont il ressort que trois quarts des 182 personnes sondées ont déclaré avoir des problèmes de réception à leur domicile. Cécile Theumann n’est absolument pas au courant de la situation des antennes mobiles sur sa commune, n’a aucune idée si des opérateurs ont essayé de construire de nouveaux sites, etc.

Il ressort cependant quelques points intéressants de cette discussion, plusieurs personnes ont déclaré que la qualité avait parfois diminué; alors que dans le temps il était possible de passer des appels correctement ce n’est plus le cas aujourd’hui. C’est un phénomène souvent remarqué depuis l’extension massive de la 4G avec souvent pour conséquence une diminution de la capacité en 3G et 2G. L’arrivée de la voix sur la 4G est donc plus que bienvenue. On constate aussi que les problèmes les plus importants se situent à l’intérieur des constructions; là aussi les évolutions technologiques telles que le WiFi-Calling sont extrêmement utiles à l’heure où les bâtiments style Minergie, etc sont de plus en plus impénétrables aux ondes.

Dans ces conditions et avec le manque d’informations techniques de la part de la commune je ne pouvais pas publier de billet sans avoir le son de cloche des opérateurs avec qui j’ai donc pris contact.

Les communes doivent aussi prendre leurs responsabilités
Tout d’abord, les trois opérateurs admettent qu’il existe de la marge pour améliorer la situation. Salt par exemple explique opérer au centre du village avec un seul site dont en plus la puissance d’émission est légalement limitée; concernant un trou au Nord-Est du village, l’opérateur explique encore qu’il recherche activement mais sans succès un nouveau site et qu’il se réjouit de recevoir d’éventuelles propositions. Son de cloche identique chez Sunrise puisque toute les recherches effectuées jusqu’à présent pour mettre en service un nouveau site n’ont rien donné; le numéro deux espère que maintenant, grâce au support de la commune une solution sera trouvée dans les meilleurs délais.

Mais le retour le plus intéressant provient de chez Swisscom puisque l’opérateur numéro 1 des habitants de St-Sulpice tente depuis 2014 de construire un nouveau site sur la commune et le projet a été bloqué par le conseil communal: il faut cependant relever qu’il s’agissait de l’ancien conseil et que les discussions semblent plus simples avec le nouveau conseil. Visiblement il devrait être tout d’un coup plus simple d’améliorer la couverture mobile à St-Sulpice 🙂

Quoi qu’il en soit, sur scal.ch je vais suivre les mises à l’enquête des trois opérateurs sur la commune de St-Sulpice et il sera très intéressant de voir comment les choses vont évoluer ces prochains mois et années…

© pascal martin (c)

Billets similaires:


/*

6 commentaires

  1. Ca change tout de suite de la conclusion de Xavier Studer qui dit que les communes ont en ras le bol des coupures chez Swisscom ^^

  2. C’est toute la différence entre un site indépendant sans intérêt financier et un site commercial où il faut coûte que coûte générer du trafic pour gagner plus d’argent; certains titres et certaines cibles sont plus porteurs que d’autres 😉

  3. « … site commercial où il faut coûte que coûte générer du trafic pour gagner plus d’argent; … »
    Bien vu.C’est un piège à clics ou (Putaclic / clickbait) 😀

  4. À noter que seule la 3G est proposée chez Salt au milieu du village, contrairement à ce que Salt prétend sur sa Carte. Je suis chez Sunrise et tout passe en 4G! Il suffit d’aller sur le site de bakom voir les sites d’antenne pour voir d’où provient de souci! Aucune antenne proche du centre!

  5. Quand en plus on sait que Xavier Studer est payé à 100% avec nos impôts comme fonctionnaire fédéral on voit à quel point le système est pourri.

  6. Très intéressant article merci beaucoup !
    « Cécile Theumann, conseillère communale et porte-parole des initiants, n’a aucune idée si des opérateurs ont essayé de construire de nouveaux sites, etc. »
    « Swisscom tente depuis 2014 de construire un nouveau site sur la commune et le projet a été bloqué par le conseil communal. »

    Tout est dit, aux urnes citoyens !
    Luc

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives