Qualité des réseaux mobile: la vitesse ne fait pas tout!

Les opérateurs vantent aujourd’hui les qualités de leur réseau en se basant la plupart du temps sur la rapidité du surf sur Internet. C’est encore le cas aujourd’hui avec la publication par Sunrise des résultats du Speedtest Intelligence d’Ookla. Selon les tonnes de données récoltées par le speedtest Ookla Sunrise arrive largement en tête 38,33/17,81 devant Salt 30,70/17,10 alors que Swisscom ferme la marche avec 26,60/8,64.

Un axe international même pas couvert!
Paradoxalement, pour le consommateur, du moment où il peut téléphoner ou surfer sur le Net, la vitesse n’est pas le plus important puisque sur un smartphone, surfer à 25 Mbps ou 40 Mbps ne change pas grand chose. Par contre, se retrouver dans une zone sans réseau est déjà beaucoup plus pénible. Et malheureusement, la plupart des tests comme celui de Connect ne tiennent absolument pas compte de ces paramètres.

Petit exemple dans le Bas-Valais avec Sunrise qui parait-il offre le meilleur réseau du pays: depuis le col de la Forclaz jusqu’à la frontière française au Châtelard, il n’y a aucun réseau même pas en 2G; cela représente la presque totalité des communes de Finhaut et du Trient. Et on ne parle pas ici de petits villages en fond de vallée mais d’un axe international très fréquenté entre la Suisse et la France; l’été dernier même le Tour de France y faisait étape!

© pascal martin

Billets similaires:


/*

12 commentaires

  1. Au moins eux ne mente pas sur leur carte réseau c’est clair et net y’a pas de réseau !
    Et pourquoi ne parler que de Sunrise c’est quoi un post sponsorisé par Swisscom ?

  2. Je suis tout à fait d’accord avec cet article. Je suis client chez sunrise depuis toujours et je suis très content avec la qualité du réseau, surtout depuis les améliorations des dernières années! Mais c’est vrai qu’il y a quelques régions qui ne sont toujours pas couvert, comme par exemple le Diemtigtal, Kiental ou Habkern au canton de Berne. J’ai l’impression que sunrise investisse beaucoup dans un meilleur réseau, mais malheureusement sans élargir la couverture. Mais là où on a du réseau, normalement il est d’une très bonne qualité.

  3. Etant client Sunrise mobile depuis le début (1999 avec Diax) le réseau c’est bien amélioré depuis des années. Mais je suis d’accord avec cet article, dès qu’on sort en campagne. ça laisse un peu à désirer. Les gens qui sont autours de moi avec un abo Salt ou Swisscom s’en sortent mieux. Même si globalement je suis très satisfait de Sunrise 😉

  4. D’un autre côté, je suis pas sûr que l’itinéraire du tour de France soit un paramètre hyper important pour déterminer l’importance de l’axe ;-)))) Parce-que « axe international très fréquenté », c’est quand-même un peu exagéré pour qualifier le col de la Forclaz…
    Mais il n’y a pas photo, en effet, le Scal semble avoir trouvé une région où Sunrise est moins bon que Salt au niveau couverture officielle. Je mets ma main à couper qu’il y a des contre-exemples.
    Ca a toujours été le cas et ça le restera : Tous ces tests, labels, statistiques et autres ne sont que des interprétations orientées et partiales. Certes un test comme Connect est valable dans la mesure où il fait ressortir des cas de figure qui concernent la grande majorité des clients, mais il ne représentera pas les cas particuliers des gens qui veulent avoir de la couverture partout où passe une course cycliste…
    Bref : Restons critiques, et analysons de manière factuelle les critères des différents test. En n’oublions pas que des testeurs comme « Connect » tirent un bénéfice commercial des résultats…

  5. Youpie, j’ai trouvé un contre-exemple : Le Col du Marchairuz, axe très fréquentés’il en est (…), même si le tour de France n’y est pas passé, a, sur les cartes, une couverture meilleure par Sunrise que par Salt ou Swisscom. Dingue.

  6. Pourquoi parler d’avoir trouver un endroit moins bon que Salt sur la carte? Il s’agit simplement d’une route internationale ou je passe régulièrement et où je constate qu’il n’y a eu aucun changement ces 10 dernières années. Je paie plus de 230 francs par mois de facturé a Sunrise et j’aurais pas le droit de donner cet exemple?

    Quant à trouver un endroit sur la carte où Sunrise est moins bon que Salt, laissez moi sourire. Le partage de réseau en Valais entre Sunrise et Salt ne va que dans un sens, contrairement aux clients Sunrise les clients Salt accèdent aux antennes Sunrise…

    Mais ça certainement aussi il ne faut surtout pas le dire pour éviter de se faire taxer de pro Salt ou pro Swisscom.

  7. Alors parlons d’autres régions…

    Ce qu’il faut dire, c’est que Sunrise a fait d’énormes progrès ces dernières années en matière de couverture, ce qui n’est pas le cas de Salt. Salt a encore beaucoup de zones non couvertes en plaine, je pense notamment dans la broye, près d’Avenches, etc…
    Lorsque Sunrise aura couvert la localité de Léchelles, il n’y aura plus de trou de couverture du tout. Et du coup, on pourra vraiment dire bravo Sunrise !

  8. Bravo pour cet article, je passe comme des milliers d’autres Genevois plusieurs fois par mois par cette route et je me suis souvent dit la même chose. Et c’est pas pour ça que je ne suis pas satisfait du réseau Sunrise, faut arrêter vos délires.

    Et Sylop pour comparer ce passage avec le col du marchairuz il faut être très fort. Pour toute la partie sud de Genève passer par Chamonix et La Forclaz est de loin le chemin le plus court et autant rapide que l’A1 pour aller en Valais!!!!

  9. J’avais contacté Sunrise à plusieurs reprises pour leur faire part de ce trou de réseau. Malheureusement rien ne change, il semblerait qu’ils préfèrent densifier leur réseau dans des zones déjà couvertes plutôt que de l’étendre.

    Je leur ai également fait la remarque concernant le partage de réseau. Impossible pour l’abonné Sunrise que je suis d’accéder au réseau Salt en Valais alors que l’inverse est possible, ceci même alors que les abos bradés de Salt sont nettement plus intéressants que ceux de Sunrise. Réponse: « le partage de réseau a comme unique objectif de tester si un partage des réseaux est techniquement possible et non de créer de la couverture… »
    Presque trois ans après le début de ce projet, je pense que les deux opérateurs ont pu constater que cela fonctionnait. Quant aux abonnés Salt, ils profitent de la qualité du réseau Sunrise en Valais sans savoir qu’ils se trouvent sur les antennes d’un concurrent. Dommage pour Sunrise qui permet à un rival de bénéficier d’une bonne qualité réseau… Car sans les antennes Sunrise, beaucoup d’abonnés valaisans de Salt auraient déjà changé d’opérateur.

  10. Je ne comprends pas le message de Romain.

    Un client Salt peut se connecter sur le réseau Sunrise ?

  11. Oui exactement. Le test de partage de réseau mis en place en 2014 en Valais, ainsi que sur quelques antennes à Fribourg et Bienne est toujours en service.

    Par contre cela ne fonctionne que dans un sens, les clients Salt utilisent (sans le savoir) des antennes Sunrise mais cela ne fonctionne pas dans l’autre sens.

    http://www.scal.ch/2014/partage-de-reseau-les-cachotteries-de-sunrise-orange/

  12. Merci pour la réponse

    Dommage, j’avais espéré pendant 2 minutes pouvoir me connecter depuis Salt sur une antenne Sunrise via le choix manuel de mon mobile… Mais en essayant j’ai obtenu le message « réseau interdit ».

    Faut dire que malgré que je sois sur Lausanne, je n’ai pratiquement pas de signal Salt (rarement 4/4 barres et mon mobile n’arrête pas de sauter entre 2g,3g,4g, pas de signal) alors que j’avais un signal 4G la grande majorité du temps avec Sunrise).

    C’est ma faute, je me suis fait appâter avec une offre 19.-/mois, tout compris avec 3go d’internet ET 24mois BLOQUÉS (!) En plus, comme je n’ai jamais de réseau en journée, c’est à peine si je consomme 500mo/mois ! :-/

    Lausanne c’est pourtant pas la campagne non ?

    Encore 15mois à tirer pour ma peine et je quitte Salt

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives