Initiative No Billag: ne pas jouer avec le feu!

Je suis très étonné et inquiet du nombre de personnes autour de moi qui défendent un oui à l’initiative No Billag en argumentant que la SSR doit réduire la voilure. Bien évidemment qu’il y a des économies à faire mais malheureusement cette initiative ne propose absolument pas de réduire les prestations des chaînes de la SSR mais uniquement de les supprimer purement et simplement.

Affirmer qu’en cas de oui à l’initiative cela ne changera rien et que le citoyen pourra simplement choisir ce qu’il veut consommer et par conséquent payer ou pas n’est que pur mensonge. Il suffit de regarder ce qui se passe au niveau des médias papiers avec la disparition de nombreux titres de qualité pour se rendre compte qu’économiquement cela n’est pas si simple que cela.

L’exemple du domaine des télecoms
Si elle est primordiale, une information de qualité coûte de l’argent, beaucoup d’argent. Le monde des télécoms que je scrute et analyse avec passion depuis maintenant plus de 10 ans en est un excellent exemple. Dans les médias romands, en dehors de la radio et télévision publique il n’y a guère que Anouch Seydtaghia du journal Le Temps qui maîtrise le sujet des réseaux et des télécommunications. Les autres, n’ont tout simplement pas les moyens et les ressources nécessaires pour suivre des dossiers très politiques et par conséquent capitaux pour l’avenir de notre pays.

Je serais le premier à militer pour que l’argent de la redevance soit utilisé judicieusement et puisse profiter également au travers de synergies et de collaborations aussi aux éditeurs privés. Mais ce n’est pas du tout là le sujet de cette initiative qu’il faut absolument rejeter!

Alors SVP ne jouez pas avec le feu, votez et faites voter NON à NO Billag!

© pascal martin

Billets similaires:


/*

16 commentaires

  1. si vous souhaitiez savoir comment votre argent est utilisé à la SRG SSR, je vous recommande chaudement de devenir membre d’une ou plusieurs sociétés régionales de notre service public:

    – Suisse alémanique: http://www.srgd.ch
    – Romandie: http://www.rtsr.ch
    – Suisse italophone: http://www.corsi-rsi.ch
    – et la Suisse romanche: http://www.srgr.ch

    les francophones habitant en dehors de la Romandie peuvent devenir membres de la SRT Berne.

  2. C’est assez simple, aujourd’hui on doit payer ce que l’on consomme. A chacun de savoir quel prix il est prêt à mettre pour son utilisation de la SSR. Quant à moi, je ne suis pas prêt à payer 365.- par année, pour un truc dont je peux aisément me passer, question de priorité. La baisse de tarif de la redevance n’en est pas une, puisque ce que les entreprises payeront dorénavant sera réparti entre tous…

  3. Oui mais ce n’est ni M6, ni TF1 qui vont couvrir la Romandie… Il n’y a qu’a voir aujourd’hui avec les espaces publicitaires CH, il n’y a aucune plus-value au programme.

    D’ailleurs quand ils parlent d’un résultat de votation, ils ne connaissent pas la différence entre Référendum et Initiative…

  4. En cas de oui, le peuple suisse aura que ce qu’il mérite, sans plus.

    C’est le même peuple suisse qui élit sans brocher des politiciens qui sont d’ardents pourfendeurs de la famille dans sa plus stricte version, et ensuite en privé ou sous l’emprise de l’alcool ont des comportements parfaitement inacceptable.

    @Berru, pourquoi les contribuables sans enfant doivent-ils payer pour les écoles ?

  5. Je ne considère pas la SSR comme nécessaire à la survie de la société, mais j’apprécie la comparaison 🙂

  6. Personnellement et même si ça m’intéresse personne je voterai non à cette initiative.

    Cependant, ton message illustre bien un des gros problème du train de vie de la SRG SSR, 4 sites webs pour la même chose, dont 3 design différents et ça la même chose pour les sites des rédactions, les plateaux TV etc… Et quand on sait le prix que ça coûte de construire une identité graphique de A à Z on ne comprend pas pourquoi les sites web et les plateaux TV ne sont pas identiques entre les 4 régions linguistiques.

    Que les contenus soient différents c’est bien normal et c’est la logique des choses, mais investir des millions pour 3 (4?) identitées graphiques différentes est une aberration.

    La situation c’est un peu améliorée depuis le passage TSR -> RTS mais c’est pas encore tout à fait ça.

  7. Un pays comme la Suisse sans un service publique radio/TV de qualité risque l’éclatement entre les 4 régions linguistiques qui font sont unité.

    C’est comme une Suisse sans son armée de milice …

    Sans ciment entre les régions, la Suisse risque d’imploser, et disparaitre, avalée par les pays de l’UE qui nous entourent.

    L’UDC chantre du nationalisme qui est contre Billag et la SSR, mais pour une Suisse indépendante et neutre, laisser moi rigoler, ces gens doivent sortir du même moule que …

  8. Peut on aujourd’hui placer la SSR et Billag dans la pyramide des besoins (Maslow)?

  9. Pourquoi tout le mode doit payer et que beaucoup de ces personnes qui payent ne regardent pas ou très peu les événements sportifs payé a coup de millions.

    La SSR devrait mettre en place des chaines cryptées qui seraient accessible par abonnement. Billag n’a plus raison d’exister.

    J’ai appris par une personne qui travaillait à la RTS que chaque année, la RTS recevait plus 385 millions pour l’achat de programmes, séries, films et événement sportif et que souvent c’était un casse tête pour eux de pouvoir investir la totalité (le surplus) de la somme pour ne pas être amputé sur l’année d’après.

  10. Ces initiatives sont toujours extrémistes et sont donc rejetées à la fin.
    S’il s’agissait de voter pour une redevance à 200 francs max, cela passerait à coup (coût) sûr !
    Comme pour les 6 semaines de vacances, alors que 5 semaines aurait passé 🙁

  11. Question de raison.

    La suppression de la SSR est une catastrophe.. personne ne peut le nier!
    Mais le prix a payer pour certain est inacceptable.
    Limité la redevance a 199.- et nous garderons ce média utile voir indispensable!

    Mais pourquoi se battre autant quitte à perdre un bout de notre patrimoine? alors que nous nous faisons arnaquer avec l’assurance maladie… là le combat est plutôt mollasson alors que c’est proprement un système injuste en mains privée !

    Se battre oui…mais pour ce qui en vaut la peine à mon avis

  12. À ceux qui se plaignent du futur prix de 365.-, combien payez-vous maintenant ?
    Est-ce qu’au fond le problème n’est pas qu’il ne sera plus possible d’y échapper en trichant ? Existe-t-il une estimation du nombre de fraudeurs actuel ?

  13. @philb très juste…

    Perso, ce sera oui. La SSR fait preuve d’une certaine arrogance et donc joue un peu sa survive dans son organisation et rayonnement actuel. En effet, une redevance à 200 frs aurait peut-être été un bon compromis. Un effort spontané de la SSR aurait pu contenter tout le monde.
    J’ai toujours été contre le mandat « généraliste » de cette chaîne de service public. Certaines émissions sont, certes, de qualité, mais le coût pour le citoyen lambda n’est juste pas acceptable. La retransmission de certains événements sportifs, la diffusion de certains films avant les chaînes françaises, les 2 chaînes TV par région linguistique, les séries à la mode, etc… la SSr vit au-dessus des moyens que les Suisses sont prêts à lui consacrer, j’en suis sûr.

  14. Je pense qu’un media public indépendant fort est primordiale. Quand on voit ce qu’il se passe aux états-unis avec Fox News, Breitbart et consort on ne peut pas dire qu’il n’y a pas d’exemples. On peut discuter sur le montant de la redevance c’est sur, mais comme beaucoup initiative, elle est extrême et dangeureuse.

    Ca fait aussi peur de penser qu’on est pas loin d’un monde ou la principale source d’information est le partage de GIF animés sur Facebook.

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives