Guerre des réseaux: Sunrise a choisi son camp!

C’est deux nouvelles très paradoxales qui sont tombées hier. On apprenait d’abord que Sunrise avait déposé plainte contre UPC Cablecom pour concurrence déloyale. En cause, le prix du raccordement au câble qui dans certaines régions (Genève et Zurich par exemple) est compris dans le montant du loyer ou des charges versé à la régie.

Par conséquent, le prix d’un produit UPC-Cablecom peut passer du simple au double selon si c’est le consommateur qui paie la taxe au raccordement ou la régie. Même si au final le client dont la taxe est incluse dans le loyer passera d’une manière ou d’une autre à la caisse il aura la fausse impression que les produits d’UPC-Cablecom sont beaucoup plus avantageux que ceux de Sunrise, VTX ou Swisscom par exemple.

Pratiques d’un autre temps
Cette façon d’inclure le taxe du raccordement dans le loyer ne comporte que des désavantages pour le consommateur et pas seulement au niveau de la concurrence déloyale. Il y a deux autres points importants qui font que cette façon de procéder doit être interdite par l’OFCOM. Le régies encaissent des commissions qui vont jusqu’à 10% de la taxe que le téléréseau n’a pas besoin de facturer au client final. Ces régies ont donc tout intérêt à faire en sorte que le locataire utilise les services d’UPC-Cablecom ou de Naxoo à Genève plutôt que ceux d’un autre fournisseur et rechignent lorsque le locataire veut faire plomber sa prise. De très nombreux clients Swisscom, VTX ou Sunrise continuent donc de payer indirectement la taxe du téléréseau.

Le deuxième grand désavantage est plus d’ordre technologique; les taxes de raccordement comprises dans le loyer freinent l’extension de la fibre optique. En effet comme on l’a vu les régies ont un intérêt financier à ce que les locataires utilisent le téléréseau, elles n’ont donc aucun intérêt à pousser les propriétaires à faire déployer la fibre optique dans leurs immeubles. Là encore au final, c’est le consommateur qui est le perdant vu que la concurrence ne fonctionne pas correctement.

SUISSEDIGITAL: tous contre Swisscom!
Depuis hier, l’association suisse des téléréseaux ne s’appelle plus SWISSCABLE mais SUISSEDIGITAL. Au delà du changement de nom, le nouveau mot d’ordre de l’association est « Tous contre Swisscom ». «Tous ceux qui ont une autre raison sociale que Swisscom sont à la maison chez nous», déclarait en effet hier Simon Osterwalder, le directeur de Suissedigital. Dans le viseur de Simon Osterwalder, les entreprises électriques, Swissstream ou Swissfibernet par exemple. Personnellement j’ai un peu de la peine à comprendre cette stratégie, la plupart des entreprises électriques qui proposent des services sont en partenariat avec Swisscom pour le déploiement du réseau et je vois mal ceux qui font cavalier seul (comme les membres de Netplus à l’exception du mouton noir de Gland) commencer à ouvrir leurs réseaux à de nouveaux concurrents.

Les meilleurs ennemis du monde
De par sa taille et sa puissance Sunrise est clairement en mesure de jouer le rôle d’arbitre dans la guerre entre Swisscom et UPC-Cablecom. Si beaucoup chez Swisscom n’ont pas compris pourquoi leur entreprise déroulait le tapis rouge pour Sunrise je suis persuadé qu’il s’agissait de la meilleure option possible pour le géant-bleu non seulement du point de vue économique mais surtout politique.

Quoi qu’il en soit, par son action contre UPC-Cablecom qui comme par hasard sort dans les médias pile le jour où SUISSEDIGITAL fait part de ses ambitions, Sunrise a clairement choisi son camp!

© pascal martin

Billets similaires:


/*

2 commentaires

  1. Bonjour Xavier article interessant mais on passe complétement à côté du renouveau de la nouvelle TV de sunrise bien dommage alors que toute la presse en a parler !

    Heureusement qu’il y a sunrise au moins les choses bouge car si on compte sur Salt on est pas sortit de l’auberge.

  2. Pour les romands et donc francophones, le terme digital n’est pas adéquat pour la TV par exemple.
    Le terme TV numérique est correcte, TV digitale cela ne signifie rien, digital c’est en relation avec les doigts, pas avec le numérique,
    Digital c’est juste dans la langue de Goethe !
    Pour en arriver à argumenter « tous contre Swisscom » c’est peu dire de la panique ambiante !
    Ma fois c’est leur 25 ans de solitude et d’auto suffisance arrogante qui est arrivé à son terme !

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives