Fibre optique: produits Sunrise enfin dispo sur le réseau FTTH Swisscom

Le partenariat signé l’an dernier entre Swisscom et Sunrise était certainement la nouvelle suisse la plus importante de l’année 2014 en rapport avec la fibre optique. Avec ce deal à 74 millions, Sunrise allait pouvoir proposer ses services Internet, téléphonie et TV sur le réseau Swisscom toutes technologies confondues (VDSL, vectoring, FTTS, FTTB, FTTH).

Aujourd’hui ce partenariat n’existe plus seulement sur le papier mais également dans la pratique. Ainsi donc, dans les régions raccordées en fibre optique jusqu’au salon (FTTH), en plus de pouvoir traiter directement avec les entreprises électriques, Sunrise peut tout aussi bien utiliser le réseau Swisscom si aucun accord n’est trouvé en direct.

Pour pimenter encore le tout, Sunrise dispose également d’un partenariat avec Swiss Fibre Net qui regroupe plusieurs entreprises électriques dont les SIG à Genève ou Danet dans le Haut-Valais. L’avantage de Swiss Fibre Net est l’utilisation de processus identiques qui facilitent grandement le déploiement. Mais à Zurich par exemple, où EWZ ne fait pas partie de Swiss Fibre Net, Sunrise travaille en direct avec le fournisseur d’électricité.

Situation bénéfique pour la concurrence et le consommateur
Encore une fois, on constate l’importance de la concurrence sur les infrastructures entre Swisscom et les téléréseaux. Sans cette concurrence, jamais un tel partenariat n’aurait pu être signé entre Swisscom et Sunrise. Cet accord met également la pression sur les fournisseurs de services disposant d’un réseau qu’ils soient ou non en partenariat avec Swisscom.

La preuve avec les différences entre les situations de Genève (SIG) et de Lausanne (SIL) qui disposent tous deux d’un réseau identique construit en partenariat avec Swisscom. A Genève où les SIG sont membres de Swiss Fibre Net, une bonne partie de l’abonnement payé par le consommateur fourni par Sunrise finira dans les poches des SIG alors qu’à Lausanne où les SIL n’ont pas d’accord avec Sunrise, l’argent finira dans celles de Swisscom.

Même si dans les régions sans partenariat avec Swisscom (Nyon, Bas-Valais et Valais Central par exemple) le problème est moins grand vu que ces entreprises, contrairement aux SIL, ne sponsorisent pas la moitié du réseau Swisscom, cela n’empêche que tôt ou tard la question de savoir si il faut oui ou non proposer une offre wholesale se posera de toute façon chez elles également!

© pascal martin

Billets similaires:


/*

9 commentaires

  1. Il reste la problématique des telereseaux qui migrent du coax au FTTH, fibre inaccessible à la concurrence !
    Par exemple les cablos suivant : Vallée de Joux, Aubonne, Nyon, Orbe/Vallorbe, Valais romand hormis Sion, …

  2. C’est quoi la problématique? Et quelle est la différence entre le Valais Romand et Sion?

  3. Hum … J’explique !
    Un appartement sur Lausanne avec du FTTH est ouvert à la concurrence (Swisscom, Sunrise et citycable), alors que si c’est à la Vallée de Joux ou à Monthey ce n’est pas ouvert à la concurrence car dans ces 2 derniers cas c’est un cablos qui a posé la fibre.
    A Sion il me semble sauf erreur de ma part que la fibre dans le salon est utilisable avec Swisscom et le cablos local. C’est bien cela ?

    Donc selon l’endroit FTTH en concurrence et ailleurs pas !

    Et ce n’est pas de sitôt que Swisscom va poser du FTTH a la vallée de Joux !

  4. Swisscom pose du FTTH uniquement dans les zones rentables où la plupart du temps les ménages et entreprises sont déjà raccordées à la fibre, c’est ce qui s’appelle la concurrence sur les infrastructures. Swisscom ne va donc en aucun cas mettre son réseau à disposition autres fournisseurs (excepté Sunrise avec qui ils ont un partenariat) sauf dans les cas où le déploiement se fait en partenariat. Et c’est la même choses dans l’autre sens si Swisscom n’est pas prêt à payer pour déployer son réseau dans la Vallée de Joux, pourquoi celui qui paie mettrait son réseau à disposition, cela n’aurait aucun sens.

    Le réseau FTTH de l’ESR à Sion n’a rien à voir avec le réseau Swisscom c’est exactement pareil qu’à Monthey, Martigny ou Sierre qui tous posent de la fibre depuis bien longtemps avant Swisscom.

    Par contre, chez moi par exemple j’ai la fibre Swisscom et la fibre de l’ESR qui arrivent, à mon avis dans le immeubles neufs il y a beaucoup de chance qu’à l’avenir les fournisseurs déploient une seule et même colonne montante, cela n’a guère de sens d’en prévoir deux.

  5. Pas clair du tout, Swisscom a bien payé de sa poche des fibres qu’il met dispo de Sunrise bien après.
    Vos explications seront caduc dans quelques années une fois que les uns et les autres devront ouvrir leur fibres a la concurrence.
    C’est bien ce qui se passe avec l’électricité ou il sera possible de changer de fournisseur sans retirer des conduites !
    Pour la fibre cela sera du même, les positions actuel ou chacun se construit sa forteresse ne vont pas tenir dans le temps !
    Mais bon !

  6. Swisscom encaisse 74 millions à Sunrise pour l’accès à son réseau, c’est ni un dû ni un cadeau c’est un accord.

    Personne ne devra ouvrir quoi que ce soit! Mis à part le cuivre et le service universel il n’y aucune régulation.

  7. On en reparlera dans quelques années !!

  8. En tout cas, moi j’en profite bien de cet accord, car a Genève, pour l’accès 1Gb avec Sunrise, on passe par la fibre Swisscom. Et je ne crois pas que ces vitesses soit possible actuellement sur la fibre « SIG ».

  9. Connecté à Sunrise via FTTH layer3 de Swisscom depuis 15 mars 2016. C’est moins rapide que le réseau SIG FTTH layer1

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives