Vente de naxoo: le double jeu de syndicom

Pour les syndicats, le dossier naxoo est visiblement délicat. D’un côté, vous avez syndicom suisse qui déclare: «L’assemblée du personnel d’entreprise a approuvé le résultat des négociations et a décidé que syndicom ne participera pas à la campagne pour le référendum lancé contre la vente des actions de la Ville à upc cablecom. syndicom respecte cette décision et s’y tiendra.» et de l’autre côté syndicom Genève qui affirme et fait tout le contraire.

Suite à mon billet de mardi qui démontrait qu’en poussant les clients naxoo à partir à la concurrence, les initiants n’étaient rien d’autre que les fossoyeurs du service public et de naxoo, j’ai reçu plusieurs témoignages de collaborateurs de naxoo me remerciant pour mon billet.

Il est intéressant de voir que même les premiers concernés, c’est à dire ceux que le référendum est supposé défendre, se sentent totalement pris en otages et n’osent même pas s’exprimer à visage découvert. La remarque qui revient le plus souvent est que les collaborateurs de naxoo sont simplement utilisés pour défendre le combat politique de l’extrême gauche genevoise. Preuve en est non seulement le fait que syndicom suisse se prononce pour la vente mais surtout que le combat premier des initiateurs du référendum est aujourd’hui de tout faire pour que naxoo et 022 Télégenève perdent le plus de clients possible.

En poussant les clients à quitter naxoo syndicom roule pour Swisscom
Certains vont même plus loin pour expliquer pourquoi syndicom fait tout aujourd’hui pour pousser les clients de naxoo vers Swisscom TV. La presque totalité des membres de syndicom sont en effet des employés Swisscom pour qui naxoo et 022 Télégenève ne sont rien d’autre que des concurrents. Il est en effet intéressant de voir que le fer de lance de syndicom à genève José Ramon Gonzalez, qui fait tout aujourd’hui pour vider naxoo de ses clients vient de terminer une carrière de plus de 30 ans débutée aux PTT devenus depuis lors Swisscom.

J’ai donc demandé au président de syndicom Genève, José Ramon Gonzalez, ce qu’il pensait tout ça. Sur le fait que les initiants font tout aujourd’hui pour vider naxoo de ses clients voici sa réponse: « Il est vrai qu’une marche à suivre pour changer d’opérateur a été fournie, les organisations de consommateurs ont aussi conseillé les « mécontents » d’UPC, suite à l’affaire du changement de contrat et livraison des décodeurs ». Sur la question de savoir si syndicom a un intérêt à faire de la publicité pour Swisscom au détriment de naxoo voici sa réponse: « Non syndicom-Genève n’est pas inféodé à Swisscom ou à un autre opérateur, nous sommes un syndicat de branche et représentons les travailleuses et travailleurs des télécom dans leur ensemble, c’est dans la défense de l’emploi que le référendum contre la vente de Naxoo a été lancé. »

On se demande bien comment un syndicat peut à la fois défendre les emplois dans une entreprise tout en faisant en sorte que ses revenus diminuent en poussant les clients à aller à voir ailleurs.

Bref, si c’est bien aux Genevois de décider de l’avenir de naxoo le 9 février, pas sûr qu’ils votent vraiment en connaissance de cause.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

21 commentaires

  1. Nous produisons ci-dessous 2 mails anonymisés… donc ni le comité référendaire, ni syndicom Genève ne prennent les employés en otage. Les employés se sont juste engagés de ne pas prendre position.

    ———————————————————————————-
    De : XXXXXXXXXXXxxxxxxxx
    Envoyé : lundi 27 janvier 2014 15:19
    À : XXXXXXXXXXXxxxxxxxx
    Objet : TR: Communiqué de presse du Syndicat Syndicom

    C’est purement scandaleux que l’on puisse abuser du personnel de naxoo de telle sorte.
    Je ne comprends pas que M. Gomez, d’autant plus administrateur de notre société, puisse aussi mal nous traiter.
    Nous n’avons jamais pris position pour ou contre la vente de naxoo.
    Nous nous sommes toujours conformer au droit de réserve.
    C’est également triste que M. Gomez « balance » un chiffre de 200 millions de francs en investissement si naxoo n’est pas vendu. Sur quelle base se réfère t il pour avancer ce chiffre ?
    Je crois qu’il confond l’histoire de naxoo et celle de citycable.
    Cela prouve son incompétence et surtout son désintérêt du dossier naxoo.
    Un employé déçu par l’attitude d’un administrateur de naxoo

    ———————————————————————————-
    De : XXXXXXXXxxxxxxx
    Envoyé : lundi 27 janvier 2014 15:55
    À : XXXXXXXXxxxxxxx
    Objet :

    Bonjour,

    Voici un Monsieur qui mériterait sa marionnette aux GUIGNOLS de l’info, si pour le moins il avait le don de nous faire rire.
    Même pas et le mot GUIGNOL est le seul qui me viennent à l’esprit lorsque j’entends l’arrogante confiance des propos pour le moins ‘’à côté de plaque’’ tenus par Monsieur A.Gomez.
    Il mérite aussi son titre de politique genevois le mieux informé, mais il mérite encore plus son siège au conseil d’administration de 022 Télégenève affirmant à qui veut l’entendre que de ce fait il connait le dossier dont il était question.
    Pour son information 022 Télégenève – naxoo s’est toujours autofinancée et n’a jamais bénéficié d’un seul des précieux deniers publics. Mais heureusement qu’il connaît le dossier et l’entreprise.

    Ensuite, comment peut-il affirmer que l’ensemble des employés de 022 ont voté pour la vente de naxoo alors que c’est totalement faux. Là on dépasse le niveau de la ‘’ GUIGNOLERIE’’
    rentrons alors dans l’absurde et tirons du chapeau de notre petite camarade zélée qui l’a elle-même tiré du chapeau d’une diseuse de bonne aventure au rabais le chiffre de 200 millions d’investissements qui permettraient à naxoo de se doter des possibilités de faire de la triple play.
    Le téléréseau genevois a déjà totalement été rénové et naxoo à débourser presque 30 millions pour que cela puisse se faire. Le tout a été une fois de plus totalement autofinancé par 022 Télégenève et l’écart que devrai combler naxoo afin de se doter des technologies triples play sont dérisoires en comparaison du chiffre affirmé.

    Certainement en mal d’audience Mr A.Gomez sait apparemment captiver son auditoire sur les bases d’informations fausses et bien que sa rhétorique soit alors fort nourrissante pour l’intellect, elle apporte autant qu’une photo d’air pur à quelqu’un en train de se noyer.
    Mais cela reste la spécialité de tout bon politique de réussir à vendre un fils à sa mère tout en la convaincant qu’elle peut en tirer un bénéfice substantiel.

    Un grand merci à la bêtise de ce Monsieur dont Genève devrait être fier qu’il représente des citoyens, des entreprises et un parti.
    C’est quand même bizarre que tout ce monde politique détienne la même information inexacte ? Question de qui cela provient-il ??????

  2. C’est pas du tout que à Genève que Syndicom ne défend que Swisscom aux dépens des autres entreprises. Et c’est pas du tout nouveau non plus que syndicom défend les intérêts des patrons regardez l’année passée avec la fermeture de magasins sunrise.

    Mais heureusement la mentalités changent même chez swisscom il y a de moins en moins de gens qui suivent ce syndicat, ils sont en chute libre.

  3. M.Martin je vous le répète syndicom n’est inféode à aucun opérateur Télécom.

    Vous avez raison sur un point des divergences existent entre le comité directeur et la section genevoise de syndicom, je vous fais poliment remarquer que cela arrive dans les meilleures familles, ne vous enfaites pas, au sein de syndicom on peut encore avoir des points de vue différents c’est cela qui fait la richesse d’un débat démocratique.

    Vous affirmez : Il est intéressant de voir que même les premiers concernés, c’est à dire ceux que le référendum est supposé défendre, se sentent totalement pris en otages et n’osent même pas s’exprimer à visage découvert.
    Cette situation est généralement voulue par la partie patronale ou on ne peut communiquer que quand un accord est signé ou comme dans la situation actuelle toute communication est interdite, aux uns, comme aux autres, mais rassurez vous la majorité des travailleuses et travailleurs de l’entreprise me tiennent très au courant de la situation qu’ils vivent.

    Vous pouvez continuer a affirmer que je suis un « sous-marin (pas jaune ça porte malheur aux syndicalistes) de Swisscom » tout ça parce que j’ai gagné ma vie en me levant tous les jours a 06h00, là je dis « tout ce qui est excessif est insignifiant ».

    Vous dites :On se demande bien comment un syndicat peut à la fois défendre les emplois dans une entreprise tout en faisant en sorte que ses revenus diminuent en poussant les clients à aller à voir ailleurs.
    Cette question il faut la poser a UPC qui a eu de 2006 a 2013 pour mettre en route le triple Play et c’est en 2013 a toute vitesse qu’ils commencent à « pomper » les clients de 022Telégeneve, et a réaliser ce qui pendant plus de 6 ans était techniquement impossible c’est UPC qui a laisse la voie libre aux SIG et a Swisscom pour développer leur réseau fibre, qui peut être utilisé par d’autres opérateurs.

    Pour finir nous affirmons qu’aujourd’hui les télécommunications, sont aussi nécessaires à la population que l’eau, la santé, le gaz et l’électricité sans oublier les transports, ce sont des biens communs et doivent être au service de toutes et tous et non pas enrichir exclusivement les actionnaires, bien sûr là aussi vous pouvez être en désaccord avec ce que je viens d’écrire, c’est ça la démocratie.

  4. Ce blog à souvent de la peine à comprendre les agissements et les positions des syndicats. Que voulez-vous on ne peut pas reprocher à des personnes de ne pas être de sensibilité de gauche, il faut de tout pour faire un monde. Au delà du premier aspect, qui peut étonner de pousser les clients à ne pas utiliser les services de Cablecom, il faut penser plus loin et voir cela comme une lutte contre Cablecom. Alors oui, 022Télégenève aura moins de clients, mais dans une situation bloquée la politique de la terre brulée, souvent utilisée à gauche, peut se comprendre. Après le feu, la terre est souvent très fertile 🙂

  5. Je confirme absolument ce qui est dit dans cet article. Les employés de naxoo sont muselés alors qu’ils sont en premier lieu concernés. La majorité sont contre le référendum. Je confirme aussi que naxoo perd énormément de clients à cause du travail de sape de syndicom au seul profit de swisscomm

  6. @ Monsieur Gonzalez

    Merci bien pour vos commentaires.

    Je me permettrais juste quelques remarques. Pourquoi écrire que non seulement j’affirme mais que je continue à affirmer que vous seriez un « sous-marin de Swisscom ». J’ai simplement dit que vous aviez fait toute votre carrière chez Swisscom et que selon mes informations la très grande majorité des membre de la section telecom de syndicom Genève serait des employés Swisscom. Si ces deux affirmations sont fausses dites le.

    Vous avez le droit de trouver ce que je dis excessifs et insignifiants mais je vous prie de ne pas m’attribuer des propos que je n’ai pas tenu.

    Ensuite, selon vous Syndicom défend toute la branche avec la même énergie? Je ne peux que vous croire sur parole. Mais laissons quand même les lecteurs de ce blog se faire leur propre opinion en publiant un de vos papiers qui traîte justement de la concurrence sur le marché suisse:

    http://www.scal.ch/attachments/Gonzalez_Syndicom.jpg

    Quoi qu’il en soit, je ne peux que être d’accord avec vous: « tout ce qui est excessif est insignifiant ». 🙂

  7. M.Martin je vous remercie de votre commentaire, voilà de votre plume ce que vous dites sur mon compte et sur mon syndicat :
    En poussant les clients à quitter naxoo syndicom roule pour Swisscom
    Certains vont même plus loin pour expliquer pourquoi syndicom fait tout aujourd’hui pour pousser les clients de naxoo vers Swisscom TV. La presque totalité des membres de syndicom sont en effet des employés Swisscom pour qui naxoo et 022 Télégenève ne sont rien d’autre que des concurrents. Il est en effet intéressant de voir que le fer de lance de syndicom à genève José Ramon Gonzalez, qui fait tout aujourd’hui pour vider naxoo de ses clients vient de terminer une carrière de plus de 30 ans débutée aux PTT devenus depuis lors Swisscom.

    Ce ne sont plus la des mensonges mais des affabulations, en outre grâce a la CCT (Convention Collective de Travail) conclue par le syndicat de la communication, les travailleuses et travailleurs de 022Telégenève ont une CCT qui est une des meilleures de la branche, CCT qui sera caduque en cas de vente.

    Une majorité du personnel de 022Telégeneve est membre de syndicom, vous voyez par cet exemple notre souci dans la défense de toutes les salariées et salaries de la branche des télécom, depuis plus de dix ans nous prions les opérateurs de se mettre a la table des négociations et de conclure des accords qui garantissent et améliorent les conditions de travail, en effet a ce jour le partenariat social est aussi une solution.

    Nulle intention dans mes propos d’indiquer aux consommateurs l’opérateur a choisir, généralement ils le font tout seuls, trois opérateurs principaux se partagent le triple Play en Suisse et notre syndicat à comme ambition de représenter et défendre les collaboratrices et collaborateurs de ce secteur. En ce qui concerne le lien que vous indiquez dans votre réponse, je ne retire rien de ce qui est dit.

  8. la majorité des employés de naxoo sont pour la vente, pas contre

  9. Désolé le scal mais tu te trompes, Syndicom est pour la vente et contre le référendum,ceux qui sont pour représentent pas Syndicom juste leur idée personnelle.

    http://www.syndicom.ch/fr/newsactivites/nouvelles/detail-des-nouvelles/news/accord-sur-les-mesures-daccompagnement-pour-les-employes-de-022-telegeneve-naxoo.html

  10. Merci M. Martin de cet article bien renseigné qui confirme ce que plusieurs de mes contacts chez Naxoo m’ont dit: le personnel est largement favorable à la vente, qui est la solution qui leur offre un espoir de croissance en leur permettant de rivaliser avec Swisscom.
    Je me demandais pourquoi syndicom Genève s’y opposait.. Maintenant, je le sais…
    Merci…
    Ne nous laissons pas manipuler et votons donc OUI à la vente de Naxoo!

  11. @M. Gonzalez

    Je veux bien me laisser traiter de menteur et d’affabulateur mais ne mélangez SVP pas tout. Ce site est le premier à relever les avancées sociales d’autant plus lors de la conclusion de CCT, ici par exemple avec Sunrise http://www.scal.ch/2008/sunrise-sengage-sur-la-voie-dune-cct/

    Je me ferais également un plaisir de le faire lorsque syndicom aura abouti ses négociations avec UPC Cablecom d’ailleurs!

    Mais cela n’a aucun rapport avec le fait qu’aujourd’hui vous poussez les clients à quitter le réseau 022Télégenève et naxoo et ce au détriment de l’entreprise, des collaborateurs et de la Ville de Genève.

  12. Il n’y a pas que les employés de naxoo qui sont pris en otage mais Syndicom Suisse qui ont très bien compris ce qui était le mieux pour l’avenir des collaborateurs. Syndicom est plus victime qu’autre chose dans cette situation.

  13. Mesdames, Messieurs bonjour.

    Je reviens vers vous un peu tardivement par rapport aux propos tenus sur ce site, car il m’a fallu un peu de temps pour discuter et récolter des informations. Je suis profondément attristé de voir encore des gens qui disent que les employés de naxoo sont pour la vente.

    J’invite a ceux qui ont tenu ces propos, d’en discuter plus activement avec moi sur ce site. Je sais que ce blog est lu par des gens qui sont pour la vente et ils s’en servent pour débiter des âneries. Evidemment, dans l’autre sens c’est aussi valable,

    Je tiens à préciser que les affabulations concernant le personnel et le syndicat sont fausses et ceci du début à la fin. Non, tout le personnel n’est pas pour la vente. Une partie ne sait pas et l’autre ne l’est pas. Non Syndicom ne travaille pas que pour Swisscom. Oui des flyers sont partis invitant les gens à ne pas adhérer à Cablecom. Ceci a été fait car au final c’est le client qui trinque. D’un point de vue business c’est totalement inadéquat mais en terme de droit du consommateur c’est totalement justifié. C’est pas le syndicat qui a voulu cette migration et que les droits des consommateurs soient bafoués. Je le répète, je ne partage pas totalement cette démarche. J’essaye juste de la comprendre. Qui a pensé a tous ces pauvres consommateurs, qui ont signées des contrats et qui ne voulaient pas que leur données soient transmises. N’existe-t-il pas une petite croix sur le contrat indiquant cette option ?.

    Vous le savez peut-être et je pense que vous êtes bien informés:-) il y a environ 90 personnes chez naxoo. Plus des 3/4 savent que des doublons avec les départements de Zürich, Yverdon et certainement Marrakech pourraient leur feront perdre leurs emplois.
    Pour des raisons évidentes, elles n’osent pas s’exprimer.

    Cher tous et cher toutes, aujourd’hui les politiques craignent que si le 9 février les citoyens-nnes disent non à la vente Cablecom se retire et que la Ville doive investir dans la société au même titre que Citycable Lausanne. Tout le monde le sait mais ceci est faux. Je reviendrai sur ce point plus bas dans ce texte.

    De même les politiques ne parlent que des gains qui cette vente peut engendrer. Parlent-ils seulement du droit de virer 10% de personnel par an durant 5 ans. Parlent-ils également de cette volonté de se  »débarrasser » d’environ une dizaine de collaborateurs après la votation juste parce que la ville s’est rendu compte qu’elle avait mal préparé et calculé l’impacte de cette vente.

    Bien entendu ces employé(e)s (le premier  »chariot » comme on dit) auront de la chance. Ils recevront des compensations, car la ville ne pouvait faire autrement que de réparer sont tort et son manque de vision.

    A notre connaissance, ce sont les employés de naxoo qui avaient prévenu la ville et les dirigeants que l’impact de la migration provoquerait des pertes d’emplois. La ville à découvert ça juste après la signature du contrat de vente. Vous vous rendez compte qu’ils ne l’avaient même pas vu venir. Seule solution faire des mesures accompagnement pour ce projet de migration et éviter de passer pour des minables.

    Ceci explique pourquoi Cablecom ne désirait pas signer un accord avec les employés portant sur l’après-vente (en fait une fois naxoo absorbée dans Cablecom).Seule possibilité et c’est sur ce point que joue la section nationale de Syndicom, obtenir une CCT. Et là, il n’y a eu qu’une lettre d’intention signée. Voilà pourquoi Syndicom National s’est retiré du référendum. C’était une exigence de Cablecom. En échange d’une lettre d’intention le Syndicat devait se retirer du référendum. La section genevoise de Syndicom n’a pas marché dans la combine.
    Tout le monde sait que les lettres d’intentions n’ont pas de base légale. C’est un Capuccino sans lait .

    Les vrais militants ont eu le courage de se battre contre cet état de fait et heureusement qu’ils étaient là, car vu les arrangements faits dans le dos des employés nous pensons que ces dernier n’auraient rien obtenu comme mesures sociales.

    Alors aujourd’hui, que nous soyons pour ou contre la vente, il faut dénoncer la manière, le mensonge, les magouilles, l’incapacité des services de la ville et des politiques (pro-vente) à gérer ce dossier. Ils sont responsables de la querelle entre les différentes sections du syndicat (mais n’oublions pas que c’est aussi grâce au syndicat que les employés ont réussi à avoir certaine compensations). Ce sont des incapables et ils le démontrent encore une fois au travers de leurs dires et mensonges que ce soit dans les journaux ou à la TV.

    Il faut dénoncer et sanctionner ce vote. Toute la vérité ne commence qu’à sortir. Il est peut-être temps pour ceux qui savent des choses et qui connaissent bien le dossier de commencer à parler et dire à tous ces politiciens que si la vente ne se fait pas, rien ne s’arrêtera. Cablecom continuera à vendre ses services et naxoo louera son câble. Ses revenus (et non les moindres)seront partagés.
    Aucun investissement ne sera nécessaire.
    Aucun denier public ne sera dépensé.
    Arrêtons de mentir au peuple genevois et aux employés de naxoo.

    N’oublions pas que Cablecom détient 49% du capital et que nous voyons mal un actionnaire se retirer de son capital action et laisser tomber le marché genevois. Toute cette migration pour rien ?????? Soyons sérieux.

    Et pour terminer, petite question; Avez-vous déjà vu une entreprise américaine racheter une société et garder tous les employés et petite cerise sur le gâteau, adhérer à une CCT :-))))))))))) elle est bien bonne celle-là.

  14. Bonjour,

    Encore une fois, merci bien pour votre intervention très utile. Cela fait plaisir de voir qu’il y a des gens honnêtes qui sont capable d’exposer des arguments sans forcément devoir insulter ceux qui ne pensent pas comme eux et leur prêter des propos qu’ils n’ont pas tenus.

    Au niveau social, j’ai malheureusement l’impression que la vente se fasse ou pas cela ne changera absolument rien aux conséquences. Je ne comprends pas vraiment vos propos quand vous dites:

    Il est peut-être temps pour ceux qui savent des choses et qui connaissent bien le dossier de commencer à parler et dire à tous ces politiciens que si la vente ne se fait pas, rien ne s’arrêtera. Cablecom continuera à vendre ses services et naxoo louera son câble. Ses revenus (et non les moindres)seront partagés.

    Vous dites vous-mêmes plus haut que le 3/4 des 90 collaborateurs sont des doublons. Que la vente se fasse ou ne se fasse pas comme vous le dites plus haut les clients TV numérique et les clients triple-play resteront clients UPC Cablecom. Donc les conséquence sociales seront exactement les mêmes pour les collaborateurs, non?

    A mon avis beaucoup de gens qui sont contre la vente croient qu’en refusant la vente tout redeviendra comme avant, pourtant en pratique il me semble que ce n’est pas du tout ça qui se passera. C’est d’ailleurs peut-être pour ça qu’il valait mieux migrer les clients avant le vote. Imaginez une seconde que la vente soit refusée et que juste après on migre les clients vers UPC-Cablecom, tout le monde aurait crié au scandale puisque le vote n’aurait servi strictement à rien.

    Merci de m’éclairer.

  15. Merci pour votre message et je partage entièrement votre avis sur la question du respect et des idées de chacun chacune sans insultes

    Pour ce qui est du social ça changera quand même beaucoup. Si la marque naxoo est entièrement absorbée c’est toute une série de départements qui seront touchés, car en doubles avec ceux de la maison mère. Je parle par exemple de la comptabilité, puisque les clients ont été migré, la facturation se fera à Zürich. Il ne subsistera qu’une antenne. Je pense aussi à un département marketing, car à ZH ils ont le leur et il est pour toute la Suisse le même. Je pense aux différentes secrétaires d’administration qui n’auront plus leurs mots à dire, je pense aux personnes techniques et informatiques, tout vient de ZH ou de Hollande et pour terminer n’oublions pas ce bon vieux Marrakech le call-center de la partie francophone. Pourquoi payer des employés au salaire suisse alors qu’a Marrakech avec quelque Euros Cablecom le fait ???

    Si vous ne vendez pas et que la ville continue de louer son câble, alors des partages de revenus et des commissions pour chaque vente seront récupérés par naxoo. 80000 prises câbles à 25 Frs par prise ça en fait de l’argent pas mois. Pas besoin d’investissement, Cablecom apporte son savoir-faire en matière de technologie la ville loue et encaisse,

    Maintenant si la ville n’a pas vendu son téléréseau cela veut dire que tout ce qui tourne autour du nom naxoo doit se maintenir y compris les différents départements techniques, administration, marketing, etc. Nous pensons qu’après l’absorption de naxoo, Cablecom n’aura plus besoin d’autant de collaborateurs (et même s’ils disent le contraire) et que les licenciements ou les congés modifications seront engendrés.

    En cas de non-vente des départements devront rester et continuer à oeuvre afin de maintenir la marque et tout ce qui va autour de cette marque.

    Maintenant dans un cas comme dans l’autre, et ceci à cause de la bêtise de la ville, des employés vont perdre leurs emplois.

    En cas de vente le profil des collaborateurs devrait changer. C’est-à-dire que le besoin des compétences ne sera plus le même. Des employés qualifiés ou non ne pourront plus travailler, car leurs professions seront tout simplement remplacées par exemple par des forces de ventes sur le terrain ou des forces de maintenance du réseau (et là on peut aussi donner à des sous-traitants) et encore on le sait il y du personnel qui remplit très bien ce rôle à Yverdon et/ou ZH.

    Les emplois en cas de vente seraient soumis à des congés modifications. Les premiers licenciements dû à la vente et non à la migration devraient se faire ressentir d’ici 18 mois.

    Concernant la migration je partage votre avis. Rien ne sera plus jamais comme avant, sauf qu’en 2016 si mes sources sont exactes, naxoo à le droit de demander à un autre fournisseur de lui fournir les services 3 X Play.
    Ceci mettra Cablecom dans une position délicate, car elle ne voudra certainement pas perdre le marché genevois. Ce qui m’intrigue, c’est que nous constatons que la migration a été décidée le même jour que l’accord de vente. Il n’y a qu’a regarder les dates des différents contrats. On le sait, la migration est une demande volontaire de Cablecom pour que la vente puisse se faire et la ville devait s’y plier. Ce n’est pas une décision antérieure du conseil d’administration comme cela a été dit par le président de 022 Télégenève Monsieur Didier Fischer ni par la Conseillère municipale Mme Salerno. Je pense qu’on peut creuser là-dessous et qu’à nouveau il y a eu mensonge. Mais pour revenir à votre question, nous pensons qu’il n’y a plus de marche arrière possible. Vente ou non. Par contre il peut y avoir sanction contre la ville pour cause de mensonge envers les citoyens et les employés. Les citoyens eux disposeront toujours de leur offre 3 X Play et la ville aura son câble qui nous le répétons pourra le louer, et ceci dès 2016 (échéance des contrats de service) à d’autres sociétés. Il se peut que ce soit aussi à cause de cette clause ça que la migration se soit effectué en ville de Genève De cette manière Cablecom s’assure en cas de non à la vente de continuer à livre ces services et sait pertinemment que’après cette migration personne ne voudra en refaire une de si tôt.

    J’espère avoir répondu ne serait-ce qu’un petit brin à vos questions.

    A bientôt……

  16. Vente acceptée ou refusée, il n’est plus nécessaire de conserver la marque Naxoo et les services de télévisions numériques associée. Donc les emplois dans la gestion technique, le marketing etc vont disparaitre de toute façon. Si la vente est refusé, 022Telegenève garde ses câbles et charge Cablecom de fournir les services TV+Radio+Téléphone aux clients. Ceci rapporte de l’argent à 022Télégenève, de même que les frais d’abonnement mensuel au télé-réseau.

    Dans ce dossier, je trouve qu’on en fait trop pour quelques emplois. Je sais que les collaborateurs de 022Telegenève seront impactée, mais on ne peut pas graver dans le marbre des conditions et un nombre d’emploi pour les 50 ans à venir. Dans ce cadre, je comprend que Cablecom n’ai pas accepté des conditions qui bloquerait tout licenciement pour les 15 ans à venir. La société évolue, les entreprises aussi, certaine se crée, d’autre ferme ou se restructure.

    Dans le cadre du téléréseau genevois, je trouve que le débat aurait du porter sur les SERVICES fournis et leur qualité pour l’usager (ou le client). Or tout le débat tourne autour de l’emploi.

    Que tout soit fournis par Cablecom c’est tout de même un gains pour l’usager, et je rappellerais ici que les prestations TV de Naxoo n’était de loin pas bon marché… certes il y avait un peu plus de chaînes par ci par là et d’autres en moins par ci par là.

    Je suis chagriné dans cette histoire par le fait que la Ville n’a jamais pris part aux destin de 022Télégenève qui aurait pu être une belle chose avec les réseaux des communes voisines de la petite ceinture. Imaginez si un partenariat Lausanne Genève sur le téléréseau avait été établis ?

    Mais il est trop tard et aucun retour en arrière n’est possible. Au dela des question d’emploi pour quelques postes c’est a savoir si la Ville préfère toucher 53 millions d’un coup ou 1 millions par années…

  17. L’argument financiers ne tient pas non plus d’après moi.

    Petite rectification: la vente des actions de 022 Télégenève SA est fixé à 57,5 millions. La Ville à investit 2,45 millions initialement. Il faut bien imaginer que même si il y a 80’000 prises câble à Genève et si on prend un prix de 25.-/mois cela ne fait que 2.4 millions par année (80’000*25*12) à ce partager entre Cablecom et la Ville soit 1.2 millions. Et cela sans compter les salaires, les réparations, la maintenances, etc. Depuis 15 ans le télé-réseau commercialise en plus de l’abonnement de base des chaînes et services supplémentaire contre payement. Cela rapporte à 022Télégenève SA car se sont les clients de 022Télégenève que Cablecom fournis, mais il est difficile de chiffrer le montant que cela rapporte à 022 Télégenève SA.

    57.5 millions, il en faudra des années pour rentabiliser un tel prix qui ne concerne QUE les prises en ville de Genève. Cablecom possède depuis longtemps les réseaux de Bellevue, Bernex, Chêne-Bougeries, Cologny, +Vandœuvres, Chêne-Bourg, Confignon, Plan-les-Ouates, Puplinge, Thônex, Troinex, Vernier (Vernier, Le Lignon, Aïre, Châtelaine, Les Avanchets), Versoix. Et les communes suburbaines ont récemment vendu les réseaux de : Carouge, Accacias, Lancy et Meyrin !

    Il ne reste que Genthod, Pregny-Chambesy et Onex qui soient des réseaux à majorités communales (Cablecom y est souvent actionnaire minoritaire à 49% !), et Genève évidemment. A quoi bon faire le village Gaulois dans un environnement détenu quasi exclusivement par Cablecom.

    Je ne connais pas le propriétaire de Télé Grand-Saconnex SA, Cablecom à 100% ou majorité communale ?

  18. @Cosodo il me semble que Télé Grand-Saconnex SA a été englouti par Cablecom en 2006.

  19. Ca y est, c’est fait, la vente a été refusée! Le temps nous dira maintenant ce qu’il adviendra de la coquille vide qu’est devenu Naxoo.

  20. Et donc que dit le temps, 3 ans après la non vente?

  21. Mais laissez donc le temps au temps :)))

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives