Combien de millions les Genevois veulent-ils perdre avec Naxoo?

Alors que la ville de Genève prévoit de vendre Naxoo à UPC Cablecom pour la somme de 57,5 millions de francs, le lancement d’un référendum se précise de plus en plus. Si cette menace aboutit il ne fait aucun doute que la valeur du téléréseau genevois va baisser rapidement.

L’affaire avait fait grand bruit l’an dernier avec la rupture de collégialité de Remy Pagani. Avec l’élection du PLR Pierre Maudet au Conseil d’Etat, c’est la socialiste Sandrine Salerno qui avait hérité de la patate chaude. Plutôt contre au départ, Sandrine Salerno est arrivée à la conclusion – et avec raison – que la vente de Naxoo était la seule et unique solution pour la ville.

Alors qu’UPC-Cablecom possède déjà 49% de Naxoo, la ville se retrouve pieds et poings liés. Le câblo-opérateur possède déjà la totalité ou des parts importantes dans plusieurs téléréseaux genevois; avec la concurrence qui reigne actuellement dans le domaine, il ne fait aucun doute qu’à moyen terme, toutes les communes genevoises vont vendre leurs parts à UPC-Cablecom. En pratique, cela signifie qu’aujourd’hui déjà UPC-Cablecom pourrait supprimer l’offre de Naxoo dans plusieurs communes du Canton. Et même en ce qui concerne la ville de Genève, Naxoo dépend entièrement d’UPC-Cablecom pour pouvoir proposer son offre combinée TV – Internet – Téléphone. Si la situation actuelle perdure, naxoo va perdre de nombreux clients en faveur du réseau fibre optique (FTTH) construit conjointement par Swisscom et les SIG, clients qui seront également perdus pour UPC-Cablecom. Plus le temps passera, moins naxoo aura de clients et plus sa valeur diminuera… Autant dire qu’en cas de référendum, la perte pour la Ville de Genève se chiffrera en millions de francs.

Préserver l’emploi
Au niveau de l’offre actuelle disponible à Genève, une absorption de naxoo par UPC-Cablecom n’aura absolument aucune conséquence. La seule question qui mérite encore d’être discutée aujourd’hui concerne donc l’emploi. Et là aussi, les choses ne seront pas simples puisque pour fournir son offre à Genève, UPC-Cablecom n’a au niveau technique, plus du tout besoin de collaborateurs à Genève. La ville du bout du lac peut donc non seulement se battre pour qu’UPC-Cablecom (qui gagnera bien plus d’argent à Genève à l’avenir) offre un plan social sérieux pour chaque licenciement mais également pour que l’opérateur conserve à long terme des ressources à Genève (vente, hotline romande, etc).

Quoi qu’il en soit et vu comme les choses sont parties, il est presque certain que ce dossier va traîner et que la Ville ne pourra encaisser au final qu’une somme bien plus faible que les 57,5 millions prévus dans le contrat aujourd’hui.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

15 commentaires

  1. Non à la liquidation de 022 Télégenève – Naxoo !
    Le syndicat de la communication et des médias, syndicom, a pris connaissance du contrat de vente signé avec UPC Cablecom par Sandrine Salerno, au nom de la majorité du Conseil administratif de la Ville de Genève. Il concerne la part majoritaire des actions de 022 Télégenève – Naxoo. Le syndicat a examiné la situation, créée par cette vente, avec les représentants des 91 employé-e-s de cette entreprise. Il a décidé de soutenir pleinement le combat pour leurs emplois et pour l’existence de 022 Télégenève – Naxoo, notamment en appelant à rejeter un contrat de vente inacceptable.

    Le contrat de vente avalisé par la majorité du Conseil administratif et ratifié à la hussarde (en une séance sans étude possible du document) par la Commission des finances du Conseil municipal, doit encore être ratifié en juin par le Conseil Municipal lui-même, et pourra être combattu par référendum. D’ores et déjà, nous appelons les partis politiques de la Ville de Genève à mesurer toute la gravité de la décision qu’ils ont à prendre et à rejeter ce contrat. S’il est accepté, nous lancerons le référendum avec toutes les forces démocratiques possibles.

    Les raisons principales de ce refus sont les suivantes:
    par ce contrat, la Ville de Genève livre une entreprise, appartenant majoritairement à la collectivité, à UPC Cablecom, entreprise privée qui refuse toutes négociations d’une convention collective de travail (CCT) avec syndicom alors que 022 Télégenève – Naxoo a signé pour sa part une telle CCT avec le syndicat;
    Sandrine Salerno, en signant ce contrat, a oublié le vote du conseil municipal de mai 2012 qui exigeait à une large majorité (65 contre 6 et 1 abstention) de convenir avec UPC Cablecom du maintien des emplois et de la CCT au moins pour 5 ans;
    au contraire, dans ce contrat, la Ville de Genève donne un feu vert scandaleux au licenciement par UPC Cablecom de 10% du personnel par an pendant 5 ans (de 2014 à 2018), sans aucune garantie pour les autres emplois dès 2019, et sans exiger l’établissement d’un plan social;
    si UPC Cablecom dépasse ces quotas, seule une amende de Fr. 100’000.- par licenciement supplémentaire devrait être versée à la Ville et non pas aux employé-e-s licencié-e-s, comme l’ont prétendu certains articles de presse;
    ce contrat a été signé sans consultation préalable ni des employé-e-s concernés, ni de leurs représentant-e-s, ni de leur syndicat;
    et ceci alors que UPC Cablecom n’a pas respecté son engagement, pris depuis 2006 dans la « Convention d’actionnaires », de développer l’offre 3xPlay (TV, radio – Internet – Téléphonie) au sein de 022 Télégenève. UPC Cablecom veut brusquement le faire cet automne par la mise en place du projet « Rhône 2 » qui reçoit la bénédiction de la Ville de Genève dans le contrat de vente alors qu’il se fera par la « migration » d’une partie vitale des clients de 022 Télégenève – Naxoo à UPC Cablecom (voir ci-dessous).
    La liquidation de 022 Télégenève – Naxoo est enclenchée
    Mais, quelle que soit la décision finale sur le contrat de vente des actions, la situation est désastreuse. Car, quoiqu’il advienne du contrat de vente, la Ville de Genève a donné son feu vert à la « migration » des clients, potentiellement intéressés par l’offre 3xPlay, à UPC Cablecom. Dès le 2 septembre 2013, une partie de la substance commerciale vitale de la société sera pompée par UPC Cablecom hors de Genève en mettant de facto 20 à 25 employé-e-s en chômage technique. Que vont-ils devenir? Une chose est sûre, la liquidation totale de 022 Télégenève – Naxoo est en marche.

    Avec ces employé-e-s qui seront poussé-e-s dehors parce qu’on les privera de leur outil de travail et avec les quotas de licenciements scandaleusement autorisés dans le contrat de vente, il ne resterait d’ici cinq ans au maximum que 50% du personnel. C’est intolérable alors que l’entreprise 022 Télégenève – Naxoo est bénéficiaire et qu’elle possède un potentiel propre de développement si elle ne pas vidée de sa substance.
    C’est pourquoi syndicom exige une rencontre urgente entre la commission du personnel, le syndicat, la Ville de Genève, UPC Cablecom et la direction de 022 Télégenève – Naxoo avec les 3 points suivants à l’ordre du jour:
    engager une vraie consultation du personnel afin d’envisager toutes les possibilités de développement de la société à Genève (avec ou sans UPC Cablecom) et du maintien du maximum des emplois actuels;
    négocier un plan social exemplaire pour chaque licenciement économique qui s’avérerait malgré tout inévitable et pour les personnes dont la mise au « chômage technique » serait elle aussi démontrée comme incontournable;
    s’engager sur une prolongation durable de la CCT.

  2. Bravo Monsieur, prendre les Genevois en otage et leur faire perdre des millions. Une honte. Il n’y a pas d’autres moyen pour obtenir des garantie et un plan social? Pitoyable comme attitude!!!!

  3. Et prendre les employés pour des cons c’est aussi pitoyable comme attitude. Et malheureusement, c’est le seul moyen que nous avons pour obtenir des garanties et un plan social. Si le politique n’agit pas, nous devons passer par le peuple.

  4. Pourquoi avoir attendu si lontemps pour agir ?

    Naxoo et syndicom devaient déjà agir/s’organiser/prévenir déjà dès 2006 année d’arrivée de bluewinTV.

    Mais non, ces derniers ont préféré rester sur leur lauriers/aquis de la TV, leur métier de base et non pas agit pour éviter l’émorragie actuelle malgré une situation financière même bénéficiaire !

    A mon avis, la direction et employés de naxoo sont responsable de leur bévue actuelle n’ayant pas su contenir/fournir/écouter les clients des nouveaux services dans les temps pour cause de sous-estimation de la concurrence IPTV.

    Avoir pris en otage certains clients avec des décodeur propriétaire si lontemps alors que leur TV permettait déjà le numerique « gratuit » avant d’en diffuser 38 ensuite 55 en clair après si lontemps et certains se sont vengé et sont partis à la concurrence.

    Qui sème, récolte, retour de boomrang

  5. Redge, même en proposant 300 chaînes libres sur le téléréseau Genevois et une porche gratuite cela n’aurait rien changé. Avec un partenaire nommé UPC Cablecom qui aurait mis le véto sur toutes les décisions allant dans le sens des clients (ce qu’il a déjà fait pour le DVB-T naxoo)
    la situation était bloquée dès lors de la vente des 49% à UPC Cablecom.
    Malgré une gestion commerciale qui aurait pu être améliorée, cela reste une faute politique quoi que l’on en dise, un manque de vision de nos élues Genevois, de gauche et de droite, qui pensent toujours à courts termes.
    Il ne faut vraiment pas savoir de quoi l’on parle lorsqu’on écrit sur un forum sérieux traitant des différends dossiers de télécommunications que les employés de Naxoo sont responsables de ce qu’il leurs arrivent. Si vous ne connaissez pas le dossier posé des questions, les internautes avertis sont là pour vous répondre. Dans tous les cas votre manque de connaissance dans ce dossier et dans d’autres je suppose, vous décrédibilise pour vos prochains commentaires, je le crains.
    Ne vous fatigué pas à me répondre car je ne pense surement pas gaspiller mon temps à débattre de avec vous, Redge.
    Qui sème, récolte,…

  6. Redge :
    « Avoir pris en otage certains clients avec des décodeur propriétaire si lontemps alors que leur TV permettait déjà le numerique « gratuit » avant d’en diffuser 38 ensuite 55 en clair après si lontemps et certains se sont vengé et sont partis à la concurrence. »

    C’est totalement faux!!! c’est CABLECOM qui n’autisait pas!! d’ailleurs certaines communes dont naxoo possède la majorité l’ont eu bien avant!!

    …..

  7. Naxoo n a aucunes participations dans des communes hors Genève, c est Cablecom justement dans des proportions diverses.

    La fusion UPC / Naxoo permettrait de reduire le nombre de boitiers et factures à 1 et le nouveau boitier Samsung est largement mieux que le Naxoo One

  8. Moi, Je suis pour. Actuellement, cheque client de cablecom de Geneve ne peut absolument pas bénéficier des offres groupées, car otage de Naxoo. Petite histoire, je suis passé au shop Naxoo pour évaluer les offres. Et bien ils arrivent à imposer la location d’un disque dur pour enregistrer les émissions (env. 80.- par an). Pour le même prix, on pourrait en être propriétaire. Mais non, à geneve, nous n’avons pas le choix!

  9. En effet,Naxoo pour la ville de Genève uniquement aurait perdu 10’000 abonnés face à swsscom tv d’après les chiffres recoupés à droite ou à gauche…de plus la Ville de Genève jouant sur les 2 tableaux,soit Naxoo et la fibre par les SIG(actionnaire des 2 cotés!!),je me demande encore pourquoi des levées de boucliés pareils contre cette vente!La ville n’a qu’a faire engagé les employés Naxoo au SIG et arrêtons de brailler contre câblecom qui a un travail lourd sur la Suisse à défendre contre un swisscom qui pourrait devenir TROP dominant…il semblerait aussi que les communes Mixtes sur le canton,Onex,Lancy,Carouge etc…aurait déjà signé que le Signal de leur réseau serait Câblecom d’ici la fin 2013..y compris celui de Genève…à suivre!

  10. Les jeux sont fait …

    A) Si les genevois votent et refusent la vente, le téléréseau genevois tombera en lambeaux et les clients partiront quasi tous chez Swisscom TV ou un autre acteur disponible sur la fibre ou la vieille paire de cuivre pour les mal lottis.

    B) Et si le peuple ne vote pas ou accepte la vente, UPC reprendra le réseau, mais bon les clients partiront petit à petit vu le service catastrophique d’UPC.

    Résultat : dans 5 à 10 ans, la grande majorité des genevois seront chez Swisscom TV ou autre, et une minorité encore sur le cable, qui sera au bout du rouleau, car toujours en coaxial au lieu de la fibre avec tous les inconvénients que cela posera dans quelques années (le coax bien sur)

  11. En ce moment les pancartes fleurissent, c est bien marqué 150mbits, en test fin 2012 la valeur maximum atteinte est de 1,5 gbit en conservant la technologie HFC.

    Que va t on bien pouvoir telecharger ou uploader avec des debits pareils? Beaucoup possedent des serveurs en datacenter ou sur le cloud ?

  12. Le coax n’est pas mort du tout…le philosopie de Naxoo et autres est certes dans une impasse….un poil de technique:
    Coaxial=Ligne assysmétique,ligne étoilée au mieux au s/sol des immeubles.(là est le problème actuellement)
    Bi-filaire/Lacet téléphone=Ligne sysmétrique,étoilée au central ou noeud optique.
    Fibre optique=idem Bi-filaire,mais plus rapide,bande passante énorme,multiplexage possible.
    Ont peut très bien faire fonctionner de l’IPTV sur du coaxial….ca existe déjà:-)
    Télécharger plus rapide que la lumière,est de loin pas l’intérêt d’une grande majorité d’utilisateur,ne laissons pas SWISSCOM TV devenir trop important non plus,personne n’y gagnera,le SAT et la TNT Hertzienne,comme l’internet par SAT,vont certaiement jouer un rôle à l’avenir….

  13. ENFIN une partie de la vérité!!!…allez là et télécharger les docs en bas de page « ICI » !c’est à Hurler..,chacun choisira de rire ou de pleurer !!!ci-joint le lien…

    http://simonbrandt.blog.tdg.ch/tag/upc+cablecom

  14. Bon ben voilà c’est voté!…alors si les syndicats lance un référendum..ce qui est leur droit….cela repoussera la « vente ou non » à une année….et le contrat de vente actuel sera cassé,car il y a une clause là-dessus en cas de pertes d’abbonés,et il y en aura…et la vente sera re-négocié à la GROSSE BAISSE….et là plus personne ne sera gagant du tout…

  15. pour répondre a bongiovani,selon vous est il normal que nous abonnes naxoo,abonnées cablecom internet et telephonie,soyons obliges de payer tout plein pot!!!!!aucun arangement .avec leur gueguerre naxoo cablecom,nous genevois payons cela.nos impots ont payer la fibre,on paie toujours comme des cons excuser du mot…et on a rien a dire.esperons que cablecom mange naxoo on économisera chaque mois des sous et peut etre auront nous une vod qui fonctionne correctement!!!leurs discours entretien du reseau cablecom etc etc les factures decodeurs vont chez naxoo et c est de la daube..

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives