Mobile: répartition des parts de marché à fin 2010

Avec la publication la semaine dernière des chiffres de Sunrise, dernier des trois opérateurs à publier ses résultats, le moment est venu de faire le point sur la situation du marché de la téléphonie mobile à la fin 2010.

Au dernier trimestre, pour la première fois, Sunrise a gagné presque autant de clients que Swisscom, 63’000 contre 67’000). En pourcentage, cela représente toujours pour le Q4 une augmentation de 3,23% pour Sunrise et de 1,16% pour Swisscom. Sur l’ensemble de l’année 2010, Swisscom gagne 218’000 clients (+3,89%) et Sunrise 155’000 clients (+8,33%). Orange ne gagne aucun client au dernier trimestre et 6’000 sur l’année (+0,38%). A noter que pour la première fois, Sunrise rend public son ARPU (revenu mensuel moyen par client) qui étonnemment n’est pas beaucoup plus bas que celui de Swisscom. Voici l’ARPU des trois opérateurs au 31 décembre dernier: Swisscom CHF 49.-, Sunrise CHF 46,20 et Orange CHF 59.30.

Parts de marché
A fin 2010, les parts de marché se répartissent ainsi: Swisscom 61,91%, Sunrise 21,4% et Orange 16,69%. Il y a un an les chiffres étaients: Swisscom 62,14%, Sunrise 20,6% et Orange 17,26%. Il est intéressant de voir qu’il y a quatre an à fin 2006 alors que Orange était devant Sunrise, les parts de marché étaient reparties comme ça: Swisscom 62,70%, Sunrise 18.42% et Orange 18.88%. On constate que les parts de marché de Swisscom sont restées très stables alors que Sunrise a progressé uniquement au dépend d’Orange.

Pour mieux comprendre ce phénomène il suffit de regarder le graphique ci-contre qui montre le nombre de client gagnés par les trois opérateurs entre début 2008 et fin 2010.

Pour 2011 aucun changement n’est à prévoir si ce n’est que Orange risque de voir la diminution de ses parts de marché encore s’accélérer.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

13 commentaires

  1. C’est incroyable comme FT. Laisse orange ch a la dérive

  2. La dominance de Swisscom est étonnante quand on entend le nombre de personnes qui se plaignent des tarifs très (trop?) élevé de leurs abonnements. De même pour Orange, à en croire beaucoup se seraient l’opérateur avec les offres les plus intéressantes mais à en croire les chiffres ils sont bien loin de faire l’unanimité.

    Encore une fois la preuve que ce que disent et pensent les gens n’est pas forcément représentatif de leurs faits et gestes, sinon Swisscom serait bien loin d’avoir 4 fois plus de clients qu’Orange.

  3. @dkYEAH, tu m’enlèves les mots de la bouche… On va quand même pas nous faire croire que la qualité du réseau fait la différence? Est-ce que monsieur tout-le-monde préfère payer plus cher et avoir une bonne couverture? On ne parle pas de qqes francs de différence… j’ai fait qqes mois chez Swisscom et ma facture avait pris l’ascenseur. Et oui, j’avais bien fait mes calculs pour prendre l’abonnement le plus adapté à mes besoins.

  4. Y’a pas que réseau et coût comme critère. Y’en a bien d’autres. Et après avoir testé les coupures avec Orange, je suis revenu chez Swisscom pour les 5 abos de ma PME il y a 3 ans. Donc faut que j’y gagne beaucoup pour avoir envie de changer encore une fois, avec tout ce que ça implique (temps pour migrer les abos, organisation interne avec les cartes sim, cartes de visite à refaire, etc.).

  5. C’est vite vu, avec Orange je ne peux pas téléphoner depuis chez moi… Je n’imagine plus une seconde aller chez orange (et ceci peu importe les tarifs).

    Surtout qu’en habitant à Genève ça fait vite du monde au km2. Parce que chez la quasi totalité de mes amis du même quartier ça passait pas non plus. (non c’est pas ma carte SIM ou mon téléphone, c’est générique)
    Mais il y 2ans, Orange m’avait répondu que cette zone était couverte. En gros, « c’est pas notre faute »

  6. C’est simple !

    Swisscom dispose d’une couverture 3G avec des trous, surtout en zone rurale.

    Sunrise et Orange en sont réduit à une « couverture » 3G complètement mitée, avec des régions entières qui ne sont pas couvertes et même sans aller à Goumoens-Le-Jus, à peine sorti de Lausanne en direction du nord sur l’A1, la 3G s’est terminé quasiment jusqu’à Yverdon (CF Sunrise)

    Avec un smart phone, la technologie Edge cela ne convient pas.

    3G Sunrise dans un immeuble c’est une calamité http://maps.sunrise.ch/coverage.php?language=fr c’est à se demander si c’est réaliste cette couverture en lambeau !

    Orange cela semble un peu mieux, bien que leur carte est assez floue !

    La faute aux 2 opérateurs concernés qui n’ont pas équipés en 3G les antennes déjà existantes et fonctionnant pour la 2G, les excuses formulées pour les problèmes de permis de construire c’est un peu facile, qu’ils équipent déjà les mats existant en 3G comme le fait Swisscom.

  7. Il ne ne passe pas une semaine sans que la presse parle d’un problème d’un opérateur pour construire une antenne. Exemple dans le 24 Heures d’aujourd’hui pour Orange à Renens, Un comble!

    http://www.24heures.ch/vaud-regions/actu/grosse-colere-contre-antenne-renens-2011-03-30

    Et pour info, pour équiper un site en 3G il faut baisser la puissance d’émission de la 2G et refaire un mise à l’enquête pour la modification du site…

    Tout le monde veut pouvoir téléphoner et surfer n’importe ou mais personne ne veut d’antenne à proximité de son domicile, de son lieu de travail, etc.

  8. Je me demande comment tant de gens peuvent encore rester chez Swisscom ? Certes, le réseau est bien meilleur mais il ne faut pas exagérer: pour la grande majorité des gens, ceux de Sunrise et Orange conviennent très bien. En ville et même à la campagne, j’ai presque constamment de la 3G+ avec ces deux opérateurs.

    Je regrette que la fusion Orange-Sunrise n’ait pas été acceptée, ça aurait été une bonne chose. Peut-être que la ComCo se rendra compte de son erreur quand Swisscom sera à 70% de part de marché ? Car actuellement ce dernier augmente continuellement ses prix et les fait passer pour « géniaux » à coup de publicité énorme.

    @p@scal: Bonjour, avez-vous une date quant à l’arrivée du EDGE chez Orange ? Car « 2011 » ça me paraît un peu vague de leur part. 🙂

  9. @Jd’Om
    Officiellement je n’ai pas d’infos plus précises mais officieusement cela va commencer courant avril.

  10. Il est vrai que la comparaison de la couverture laisse dubitatif sur certaines zones, mais reste que la différence de client est énorme ! Swisscom compte presque 4 fois (370%) plus de clients que Orange et presque 3 fois (289%) plus que Sunrise. A en croire les chiffres, malgré les plaintes des clients sur les prix, la qualité du réseau semble être la chose la plus importante. Les démarches administratives pour changer d’opérateur en découragent certainement aussi plus d’un.

    Quant à la couverture réseau UMTS et HSPA d’Orange et Sunrise, je me demande quelle tournure cela va-t-il prendre avec les prochaines mises aux enchères des licences qui comprendront aussi la 4G avec le LTE qui devrait débarquer à la fin de cette année et s’étendre courant 2012… Le prix des abonnements Swisscom justifieront peut être une couverture 4G large beaucoup plus rapide que les autres opérateurs ?

  11. @dkYeah
    Il faut peut-être aussi préciser que la Suisse a retardé au maximum l’ouverture de marché pour protéger Swisscom. En 1998 alors que Swisscom avait le monopole sur le mobile ben Swisscom avait plus de clients qu’Orange aujourd’hui soir 12 ans plus tard! Ceci explique peut-être cela.

    Les prix des abonnements conventionnels de Swisscom ne permettront bien sûr pas de surfer en LTE. Ces abonnements ne permettent même pas aujourd’hui de profiter de la pleine vitesse de la 3G!

  12. Je ne comprends pas ces anti-antennes qui nuisent aux améliorations du réseau sous le prétexte de la « santé publique » alors que des centaines d’études prouvent que c’est absolument sans danger réel et que les normes de sécurité suisse sont parmis les plus sévères au monde. 😉

    @p@scal: Oh, très bien, merci. 🙂

  13. Il n’y a aucune certitude que les rayonnements non ionisant sont dangereux ou ne le sont pas !

    Donc je peux comprendre qu’il y aie des oppositions, d’ailleurs il existe des personnes sensibles aux rayonnements qui doivent s’exiler dans des endroits hors couverture radio.

    Ensuite les opérateurs ont parfois tendance à tirer au plus simple, sans chercher à placer judicieusement une antenne.
    Il faut aussi se poser la question si l’intérêt financier ne prévaut pas pour celui qui accueille une installation sur son bâtiment, car toucher entre 5’000 et 10’000 frs pas année c’est toujours bon à prendre !

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives