FTTH: l’importance de la concurrence sur les infrastructures!

Le projet présenté hier par Swisscom et les Haut-Valaisans est ambitieux: raccorder à terme l’ensemble des foyers et entreprises du Haut-Valais en fibre optique. C’est d’autant plus ambitieux que ses initiateurs espèrent pouvoir intégrer également valaiscom le câblo-opérateur qui dessert une partie du Haut-Valais à ce projet.

Cette annonce est d’autant plus intéressante qu’actuellement la COMCO fait tout pour freiner les partenariats entre Swisscom et les entreprises électriques pour le déploiement de la fibre optique justement parce que ces partenariats seraient un frein pour la concurrence. Paradoxalement, alors que le problème principal devrait être de trouver de l’argent pour investir dans le réseau du futur qu’est la fibre optique, la Suisse elle, freine les investissements. C’est très certainement une situation unique au monde.

En ce qui me concerne je ne peux que être d’accord avec Swisscom qui répète inlassablement que la concurrence fonctionne très bien avec les téléréseaux; c’est d’ailleurs pour cela qu’en matière de couverture haut-débit la Suisse est dans le classement de tête! A mon avis, il est très important que cette concurrence sur les infrastructures perdure encore à l’avenir. D’ailleurs, on constate que Swisscom investit de l’argent d’abord là où la concurrence est forte, là où ils n’ont pas d’autre choix pour conserver leurs parts de marché. Les partenariats de Swisscom avec les entreprises électriques sont bénéfiques parce qu’ils permettent de déployer la fibre optique plus rapidement, par contre il ne faut absolument pas que ces partenariats stoppent la concurrence existante sur les infrastructures. Les téléréseaux peuvent sans difficultés et sans gros investissements mener lentement mais sûrement leurs réseaux vers le FTTH, rien de presse pour eux puisque le coax a encore beaucoup de potentiel. C’est justement ce potentiel du câble coax qui pousse les investissements actuels de Swisscom dans la fibre optique.

Par conséquent, dans les zones sans téléréseau ou dans les régions avec des téléréseaux non modernisés et économiquement pas viables il vaut la peine de regrouper tous les acteurs pour constuire un seul réseau FTTH. Partout ailleurs, dans les régions couvertes par un téléréseau performant qui offre aujourd’hui déjà toutes les possibilités du FTTH il n’y a aucune raison de vouloir supprimer la concurrence sur les infrastructures. C’est justement cette concurrence qui permettra à notre pays de rester compétitif et ce au meilleur prix pour le consommateur.

C’est pour cela qu’à mon avis la COMCO, au lieu de freiner les partenariats avec les entreprises électriques, devrait au contraire les encourager; si par la suite les fournisseurs de services sans réseau estiment que les conditions d’accès sont discriminatoires, elle aura à ce moment tout loisir d’intervenir. Par contre et cela me paraît très important, la COMCO devrait interdire toute entente qui pourrait stopper la concurrence sur les infrastructures existantes; elle devrait donc tout simplement interdire toute coopération entre Swisscom et un téléréseau. Actuellement, il existe un seul cas de ce genre en Suisse, c’est le partenariat de Lausanne entre Swisscom et les Services Industriels (SIL). Ce partenariat met clairement en danger la concurrence sur les infrastructures et devrait être interdit par le gendarme de la concurrence.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

5 commentaires

  1. Vos arguments sont limpides et surtout cela semble logique de conserver cette concurrence.

    Pour le Haut-Valais ce signifie que ValaisCom ne devrait pas participer à cette coopération?

  2. Merci. Comme je le dis dans mon billet, tout dépend de la situation du téléréseau. Dans le cas de valaiscom, qui sont présents que dans quelques communes le projet FTTH peut par exemple leur permettre d’étendre leur zone de desserte. D’ailleurs à ma connaissance, valaiscom n’est pas contre une collaboration avec DANET.

    En ce qui concerne le consommateur, la question est simple: une collaboration apportera-t-elle plus de concurrence ou non? Selon l’état et et les services proposés par les téléréseaux la réponse peut très bien être positive alors que dans d’autres cas (comme à Lausanne) clairement négative.

  3. J’ai quelques doutes pour les zones actuellement déjà en marge, car dans notre vénérable canton de Vaud par exemple (700’000 habitants), il n’y a aucun frémissement politique pour la fibre optique, c’est l’autisme pur et dur !

    En ce qui concerne les électriciens vaudois … hum le principal acteur dans ce domaine, et bien il a tout bradé à Cablecom !

    Donc la Romande Energie (ex CVE) cela ne l’interesse plus, c’est ce qui avait été avancé lors de la vente de ses téléréseaux à Cablecom, ce n’est pas son business parait-il, un choix dicté par l’argent rapide ou autre … ?

    Les autres électriciens vaudois, et bien ils sont acteurs dans le cable et ils n’ont pour le moment pas trop envie de « jouer » avec Swisscom, car c’est le concurrent qui leur mange des parts de marché !

    Je suis un peu plus pessimiste que le Scal pour les zones rurales actuellement non desservies avec du haut débit, elles risquent fort de regarder passer les trains « optiques », car ce sont des petites communes qui n’ont pas les moyens.

  4. Je suis du même avis que vous sur le principe: La concurrence entre infrastructure est précieuse et doit être encouragée. Par contre, j’ai de sérieux doutes sur votre compréhension de la dynamique régulatoire et sur ce que peut ou n epeut pas faire la faire la COMCO et aussi sur ce que les entreprises concernées par ces procédures cherchent chez ces fonctionnaires bernois. En effet, ce sont ces entreprises qui ont pris l’initiative de s’adresser au gendarme de la concurrence et ce dernier semble défendre les mêmes principes que vous, d’après ce qu’il publie sur son site web! (encouragement des coopérations, défense de la concurrence entre infrastructure, et regarder notamment la page 18 du doc qu’ils publient : http://www.weko.admin.ch/dokumentation/00226/index.html?lang=fr&download=NHzLpZeg7t,lnp6I0NTU042l2Z6ln1ae2IZn4Z2qZpnO2Yuq2Z6gpJCDdIB9f2ym162epYbg2c_JjKbNoKSn6A– )
    Pouvez-vous m’en dire plus?

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives