Mort des Journées biennoises de la communication (Comdays)

Après huit éditions, il n’y aura – pour la première fois – pas de Comdays en 2010, et ce jusqu’à nouvel ordre. Malgré son succès, la manifestation biennoise est déficitaire. Partenaire de l’évévement, la société Publigroupe SA a décidé de ne plus soutenir les Comdays. Comme il n’est pas possible d’obtenir plus de subventions publiques, le Conseil de fondation a décidé de jeter l’éponge.

Le conseil de fondation va examiner toutes les options envisageables à moyen terme pour ouvrir la voie à une nouvelle formule. L’une des hypothèses privilégiées consisterait à organiser, dans les nouveaux stades de Bienne, un évènement relatif aux technologies de l’information et de la communication qui aborderait aussi bien le domaine des infrastructures de télécommunication que celui des contenus médias. Il n’existe aucun évènement comparable en Suisse.

La société Publigroupe SA se dit prête à participer à l’élaboration d’un nouveau modèle doté d’une structure et d’un concept convaincants. Il en va de même pour la Fondation Hasler, pour autant que la nouvelle formule réponde à l’objectif de la fondation, à savoir la recherche et la formation professionnelle dans le secteur des TIC. La ville de Bienne et l’OFCOM ont également assuré qu’ils collaboreraient au nouveau concept.

Conformément au principe d’alternance, après la ville de Bienne, c’est au tour de l’OFCOM d’assurer la présidence du conseil de fondation. Martin Dumermuth, directeur de l’OFCOM, vient d’entrer au conseil de fondation et a pris la succession de Hans Stöckli au poste de président. Responsable du programme des Comdays, Marc Furrer a démissionné de ses fonctions de membre du conseil de fondation, mais reste prêt à participer à l’organisation d’une manifestation future.

Depuis 2002, la fondation Journée biennoises de la communication a organisé huit éditions des Comdays au Palais des Congrès à Bienne. Dans un monde de la communication de plus en plus complexe, les exposés, le programme d’accompagnement et une technologie parfaite ont fait la force des Comdays, qui attiraient jusqu’à 700 personnes sur deux jours grâce à un programme dense, innovant et passionnant.

Dommage!

© pascal martin (c)

Billets similaires:

Tags:

/*

1 commentaire

  1. Le maire de Bienne Hans Stöckli vient d’annoncer sa démission pour la fin de l’année. Comme il est là depuis 20 ans, la personne qui lui succèdera aura certainement un regard différent sur la manifestation… On verra bien! Mais c’est clair que c’est dommage.

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives