Monsieur Prix analyse l’offre des téléréseaux

La Surveillance des prix a publié la semaine dernier un état des lieux des offres proposées par les fournisseurs suisses de téléréseau possédant plus de 5’000 abonnés. Cette enquête a été effectuée à travers l’analyse des informations récoltées par le biais d’un questionnaire envoyé aux 62 entreprises sélectionnées. L’objectif de cette enquête est d’obtenir un aperçu général de l’offre des fournisseurs de téléréseau, ainsi que d’effectuer une analyse comparative de l’offre de base des chaînes TV en analogique, qui reste dans un régime de monopole.

A l’heure où la branche est actuellement en plein bouleversement avec l’arrivée du numérique, cette enquête permet d’avoir une vision claire sur l’offre disponible aujourd’hui sur le marché dans les différentes régions. Nombreux sont en effet ceux qui soupçonnent certains câblo-opérateurs de profiter du passage au numérique pour augmenter les prix. A l’avenir, Monsieur Prix et son équipe seront donc mieux armés pour suivre l’évolution de l’offre des téléréseaux, tant au niveau du prix de l’abonnement de base que de l’offre de chaînes incluses dans le prix de l’abonnement.

Prix d’abonnement variable
Au niveau suisse, la commune de Binningen est la plus avantageuse avec 55 chaînes pour 8 francs par mois; à l’opposé, GrischaVision dans les Grisons propose 62 chaînes pour 31,29 francs. Si l’on se base au prix par chaînes, Binningen garde la tête du classement avec un prix de 0,145 CHF alors que le téléréseau le plus cher est Cometo AG avec un prix de 75 ct par chaîne. Sur la Suisse Romande, on retrouve au sommet du classement les téléréseaux de Sion et Sierre avec un prix par chaîne d’env. 45 ct. Cablecom est à 0,64, naxoo à 0,62 et les SIL 0,67 CHF par chaîne. Point intéressant, Video2000 à Neuchâtel qui collabore avec Cablecom est à 51 ct.

Influence de la forme juridique des entreprises
Un point intéressant est mis en évidence par cette enquête: l’influence de la source de financement des entreprises de téléréseaux. Trois formes juridiques sont représentées: des entreprises de droit privé sous forme de Sociétés anonymes (SA), des sociétés à responsabilité limitée (Sàrl), des entreprises publiques n’ayant donc pas de forme juridique privée et étant généralement gérées par l’administration communale ou par un syndicat de communes et enfin des entreprises organisées sous forme de coopérative. On constate que pour le premier groupe le prix moyen par chaîne est de 27 ct, 40 ct pour le second groupe et 48 ct pour le dernier groupe. Voir le tableau ci-dessous:

De facon générale on constate que les prix sont plus élevés en Suisse-Romande qu’en Suisse-Alémanique.

– Voir l’enquête complète au format pdf (Attention 1422kb)

© pascal martin

Billets similaires:


/*

10 commentaires

  1. Un comparatif de prix pour les chaines … analogiques sur le câbles, c’est Swisscom TV qui doit bien rigoler, ce dernier faisant allusion à cette technologie obsolète dans ses publicités.

    Plus sérieusement … penser que Monsieur Prix et son équipe seront donc mieux armés pour suivre l’évolution de l’offre des téléréseaux, tant au niveau du prix de l’abonnement de base que de l’offre de chaînes incluses dans le prix de l’abonnement (citation), c’est aller vite en besogne !

    Je pense plutôt que pour 5 à 10 ans, Monsieur Prix ne s’occupera plus des cablos opérateurs, ces derniers ont maintenant les coudées franches pour diminuer l’offre analogique de manière à passer au tout numérique, hors le must carry qui doit continuer en analogique, car ni le parlement et ni l’OFCOM ne prépare son pendant numérique, ce qui est d’ailleurs en phase avec le lobby Swiscable qui ne souhaite pas de contrôle dans ce domaine, pour eux le must carry actuel en analogique est suffisant et valable pour les 20 prochaines années.

    Pesonnelement cette enquâte de Monsieur Prix sera obsolète dans très peu de temps, tous les cablos aurront d’ici là supprimer la moitié du bouquet analogique, rien

  2. Suite et fin (corrigée)

    Personnellement cette enquête de Monsieur Prix sera obsolète dans très peu de temps, tous les cablos auront d’ici là supprimé la moitié du bouquet analogique, … exemple, mon cablos régional (VO-Energies) vient d’ailleurs tout juste de supprimer 5 chaines au 1er octobre.

  3. Cette étude est stupide et désuette,M.Prix devait faire le ratio entre « prix abonnement de base » et »chaine accessible avec TV standard « ,hors le standard actuel est l’analogique et la TNT (le tuner des TV actuel ont obligatoirement ces deux standard de base),

    Les dirigeants de CityCable ont gentiments fait remarquer que leur téléréseau propose 110 chaines,y compris la HD française en diffusion DVB-T dans l’abonnement de base et celle-ci sont accessible sans boiter de décodage externe pour tout TV équipé d’un tuner TNT, soit 100% des appareils en vente depuis 2008.

    Heu,le ratio pour bluewin TV se compte en million de frs/chaine analogique…..

    Comme d’habitude,M.Prix fait la part belle à Cablecom,est-ce qu’il a retiré les chaines analogiques qui se trouvent sur les canaux hyperbande « S » car les TV noir/blanc et les modèles analogiques de plus de 25 ans ne reçoivent pas cette bande de fréquence….les consommateurs se fichent que ce soit de l’analogique ou du numérique,pour l’utilisateur lambda,l’important est le rapport entre « prix »/ « nombre de chaine accessible sans cryptage » qui est important.

    Celà démontre simplement que les statistiques sont un domaine où l’on peut faire dire n’importe quoi….

  4. Il est certain que cette étude arrive tardivement et fait désuet. Cependant est-ce que M. prix à la compétence pour comparer les offres numériques, que dit la Loi et quel compétence y sont donné aux service de M. prix ?

    Pour les SIL cette étude est hyper rude, ils se retrouvent dans le bas du peloton, alors qu’il est de notoriété publique que cette entreprise est une des plus généreuses en terme d’offre avec ses clients en suisse romande. On remarque dans le tableaux final de l’étude de M. prix que les chiffres récolté sont parfois très hasardeux, par exemple Cablecom déclare 55 chaîne numérique quand Naxoo en déclare 250. De m^me Naxoo déclare 40 chaînes analogique, mais c’est comptabiliser Canal+, le canal d’info de Naxoo et compter deux chaînes pour France5/Arte qui se partage le même canal dans la journée. Du reste les réseaux partenaire à Naxoo TéléLancy, Onex, Carouge etc, ne déclare que 38 chaînes alors que l’offre est fournie par Naxoo et est strictement identique. Cette différence de 2 chaînes remet tout le classement en jeux. On voit là la limite de ce genre de comparatif. Cependant c’est un signe très positif de la part de M. Prix.

  5. C’est des fin juin 2011 que cablecom et naxoo vont souffrir veritablement avec a la tete comme responsable le lobby swisscable et swisscom avec leur solutions proprietaire de TV numerique avec cryptage proprietaire.
    pour ignorance des medias actuels et clientele leur ayant annoncé plusieurs fois des avertissements.

    sans souffrance,
    SIL citycable, cablotel, netplus, seicgland et quickline qui pourront s’afficher la tete haute.

    Autre fait,
    Si citycable retire des chaines analogique, c’est bien la preuve du passage au tout numerique et/ou manque de place et aussi surement pour reduire les frais de maintenance.
    Si suppression de 5 chaines par mois, dans 8 mois, l’analogique aura disparu des SIL soit l’échéance respectee avant fin 2011 de l’arret de l’analogique en Europe dans les telereseaux (Suisse incluse quoique en dise certains)

  6. Et qu’en pense Merinos ?

  7. C’est vrai que si on lit ce qui se dit sur Internet on croit que Lausanne c’est les meilleurs. Moi je suis à Lausanne mais quand je vois le tableau je suis sûr beaucoup de gens à Lausanne préféreraient payer moins cher l’abonnement que d’avoir 110 chaînes. Aller demander aux lausannois si ils préfèrent payer 27 f. pour 110 chaînes qu’ils ne regardent jamais ou 8 francs pour 55 chaînes comme à Binningen. Près de nous les valaisans qui sont à 18 f. et auront 70 chaînes numériques sont aussi beaucoup mieux que les SIL.

  8. Ben à Genève si tu veux pas payer chère, c’est une petite antenne de salon 12frs… et hope 19 chaines TNT françaises (tf1, fr2 etc..) et la tsr1 et tsr2… et la c’est sans abonnement et sans rien d’autre..

  9. @ VoIP

    dubitatif je suis… sur le fond, cette étude est une bonne idée, mais sur la forme…

    @ Duchêne

    il en faut pour tous les gouts, surtout dans les grandes villes afin notamment d’éviter la prolifération des paraboles.

    comparer directement le nombre de chaînes de télévision (de base, analogique et numérique) à l’abonnement au téléréseau me dérange un peu, parce que l’on ne tient pas compte:
    – des TV low pay (inconnues ou presque [BBC entertainment] en Suisse alémanique).
    – des moyens de réception du téléréseau (les Alémaniques, il leurs suffit de pointer sur Astra et se servir pour les TV allemandes [sauf privées HD], rien avoir, dans un contexte un peu différent, avec l’antenne maousse costo construite permettant de recevoir TF1, France 2 HD et M6 HD actuellement en Romandie).
    – des frais d’infrastructure et du niveau de modernisation du téléréseau.

  10. En Suisse romande une partie des téléréseaux – dont Lausanne – offrent une multitude de chaines TV numérique (125 à Lausanne) qui sont dejà inclues dans la taxe de base. Le but est d’accélérer la migration de l’analogique au numérique. Ceci n’a pas été pris en compte dans le rapport.

    Voici un article du Le Matin un peu plus nuancé:

    http://www.lematin.ch/actu/economie/prix-attaque-cable-332839

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives