Cohabitation du FTTH et du coax chez Seic Teledis

Aujourd’hui, lorsque l’on parle du déploiement de la fibre optique, on se focalise beaucoup sur Swisscom qui n’a pas d’autre choix que de remplacer son réseau cuivre archaïque par un réseau fibre optique de nouvelle génération. Du côté des téléréseaux, cela fait plus de dix ans qu’ils se rapprochent des téléviseurs de leurs clients avec de la fibre optique. Si bien que déjà aujourd’hui et de loin pas seulement dans les grandes villes la fibre optique arrive directement dans les salons. Exemple chez Seic-Teledis, téléréseau qui propose ses services dans de nombreuses communes situées entre Blonay au dessus de Vevey jusqu’à Nendaz dans le Valais-Central. Le département multimédia s’est fortement développé ces dernières années passant de 7 employés en 2002 à 30 aujourd’hui.

Préparation du FTTH dès 2005
Armoire FTTH SEIC-TeledisCela fait aujourd’hui près de 5 ans que Teledis pose lors de la construction de nouveaux bâtiments en plus du câble coax, un tube plastique destiné à recevoir la fibre optique qui alimentera dans le futur chaque ménage. Dans tous ces immeubles, hormis le soufflage de la fibre, tout est prêt pour raccorder les appartements en FTTH. Depuis quelques mois, Télédis va plus loin; lors de la construction de nouveaux immeubles ou lorsque de nouveaux quartiers naissent par exemple, la fibre optique est utilisée pour raccorder ces nouveaux clients. Des nouveaux immeubles en ville ainsi que des zones rurales sont concernées. D’ailleurs à Allesse, au dessus de Dorénaz, les 50 ménages du village où le téléréseau classique n’était pas déployé sont aujourd’hui tous connectés au réseau FTTH. A noter que depuis l’armoire de distribution, le déploiement de la fibre respecte les normes conseillées par l’OFCOM.

Flexibilité maximale
Convertisseur HF installé à l'introduction (cave)Au niveau des services, qu’il soit raccordé en coax ou en fibre optique le client ne remarque aucune différence. Entièrement rénové et upgradé à la norme DOCSIS 3.0, le réseau de Télédis permet la diffusion de la télévision HD tout en pouvant offrir des débits Internet jusqu’à 100 mégas. A terme par contre, avec l’arrivée de nouveaux services IP, les clients raccordés en FTTH disposeront bien sûr de possibilités presque illimitées. En pratique, deux fibres sont aujourd’hui utilisées par client, une pour la partie IP (Accès Internet, téléphonie VoIP et IPTV) et une autre pour la partie diffusion des services ‘broadcast’. Le signal arrive au travers de cette seconde fibre sur un convertisseur HF qui permet de pouvoir ainsi continuer d’offrir de la télévision analogique et numérique dans toutes les pièces équipées d’une prise du téléréseau et ceci sans aucun équipement supplémentaire. Le convertisseur peut tout aussi bien dans le cas d’un immeuble par exemple être installé dans l’appartement alors que dans une villa il est tout à fait possible de l’installer à proximité de l’arrivée de la fibre optique et d’utiliser ensuite un routeur WIFI pour connecter ses terminaux à l’Internet.

Présentation PDF de Seic-Teledis et de son réseau FTTH

© pascal martin

Billets similaires:


/*

2 commentaires

  1. Bravo à Seic-Télédis et merci à p@scal pour l’info !

    C’est de cette manière que les clients apprécieront le numérique, plus de flexibilité, pas besoin de boitier décodeur additionnel (Set-Top-Box), autant de TV que désiré sans frais supplémentaire.

    J’imagine que les autres cablos vont progressivement agir de même !

  2. cela ressemble à une architecture GPON. est ce bien cela ?

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives