Alerte Enlèvement aussi par SMS

Depuis le 1er janvier de cette année, la Suisse dispose d’un dispositif national de communication en cas d’enlèvement d’enfant. Alors qu’actuellement les alertes enlèvements sont relayées via la radio, la télévision et sur Internet ainsi que dans les gares, les aéroports et les panneaux autoroutiers, dès le 1er janvier prochain il sera aussi possible d’être informé par SMS sur son téléphone portable.

C’est le commandant de la police cantonale valaisanne Christian Varone qui a avancé hier dans le quotidien Le Nouvelliste la date du 1er janvier 2011 pour l’intégration des informations par SMS au plan Alerte Enlèvement. Les utilisateurs qui se sont annoncés volontaires recevront le message d’alerte par un SMS contenant un lien Internet permettant de voir des photos de la victime voire de l’auteur de l’enlèvement. A noter qu’il serait à mon avis préférable que le service soit activé d’office sur toutes les carte SIM plutôt que les clients doivent s’annoncer volontaires. Avec bien sûr la possibilité pour celui qui ne désire pas recevoir les SMS « Alerte Enlèvement » de désactiver gratuitement le service en envoyant le mot « STOP » à un numéro prédéfini.

Du côté des opérateurs, Swisscom et Sunrise confirment qu’une étude de faisabilité a été effectuée en janvier dernier et que les participants sont tombés d’accord sur l’extension aux services de téléphonie mobile lorsque que cela sera explicitement demandé. Quant au secrétaire général de la CONFERENCE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS DES DEPARTEMENTS CANTONAUX DE JUSTICE ET POLICE (CCDJP), Roger Schneeberger, il me confirme la date avancée par Christian Varone hier dans Le Nouvelliste.

© pascal martin

Billets similaires:


/*

8 commentaires

  1. ça serait surtout bien de recevoir directement un MMS avec l’image, c’est bien d’avertir qu’un gosse à disparu, à voir, il n’y a pas de petit profit de la part des opérateurs, ils se frottaient la main avec Noel et nouvel an, si chaque client va regarder la trombine de la victime, gageons que l’on aura une alerte emlèvement chaque jour…

  2. Le choix du SMS au lieu du MMS n’est pas lié à des contraintes économiques mais techniques.

  3. Pourtant sur http://www.enlevements.ch/ ils parlent de MMS … C’est pas la même chose ?

  4. Comme le site que vous mentionnez le précise bien, il s’agit d’une initiative privée qui n’a pas de lien avec le projet officiel des différents départements cantonaux de justice et police.

  5. C’est dommage que le système soit sur inscription. L’inscription automatique avec possibilité de désinscription permettrait de toucher potentiellement plus de personne rapidement. C’est essentiel dans le cas d’une alerte enlèvement.

  6. L’idée n’est pas mauvaise.

    Je ne suis toutefois pas d’accord avec l’activation automatique. Je trouve que ça passerait clairement la ligne entre le service « qui facilite » et le service « qui force et contraint ».

    On doit profiter de sa tranquillité, celle de ne pas être dérangé, d’autant plus qu’un utilisateur peut facilement être à l’étranger, travailler sur des horaires différents (soir, nuit) qui donc se repose la journée, ne pas parler la langue de l’alerte, ou tout simplement utiliser un téléphone dans un but précis sans devoir volontairement en plus désactiver ce service.

    Je pense que on a fait un grand pas en avant en se dotant un pareil dispositif et c’est quelque chose de très positif. Couvrir la télévision, radio et les panneaux d’affichages en gare et aéroport offre déjà une importante visibilité sans devoir franchir la ligne du cercle intime et privé…

  7. @Gregory : une personne qui ne veut pas être dérangée pour profiter de sa tranquillité n’a qu’a éteindre son téléphone…
    Je trouve, au contraire, qu’il est primordial qu’un maximum de personnes soient informées le plus rapidement possible lors d’une alerte enlèvement…

  8. @gregory
    S’il s’agissait de votre enfant, vous souhaiteriez que la plupart des gens ne pensent pas comme vous!
    Sauver un enfant d’un criminel est un devoir citoyen. Notre pays est petit il faut agir d’autant plus vite, il faut absolument empêcher le prédateur de quitter le territoire. Le SMS est un moyen optimal, car personne ou presque ne se défait de son portable, il l’utilise même comme réveil-matin!
    Par contre, inviter les destinataires de l’alerte à visiter un site internet est une aberration, il faut automatiser le feed-back , et c’est faisable. La presse s’est fait dernièrement l’écho d’un système qui paraît au top niveau et qu’une ONG suisse offrirait gratuitement.
    @scal: Une initiative privée vaut-elle moins que les tergiversations de nos gouvernants? Voyez les projets informatiques du département militaire et des sports: Une belle gabgie! (dixit Ueli Maurer)

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives