FTTH: au travail maintenant!

L’annonce conjointe aujourd’hui de Swisscom, du Groupe E ainsi que du Canton de Fribourg marquera sans doute un tournant dans le déploiement de la fibre dans notre pays pour plusieurs raisons:

1) Coûts réduits et déploiement rapide
Près de 80% des coûts de déploiement d’un réseau FTTH proviennent de l’infrastructure câblée comme les canalisations, tubes, montées d’immeuble, etc. Il n’y a aucun sens à construire cette infrastructure plusieurs fois. De plus, cette collaboration permettra d’accélérer le déploiement.

2) Risque de fracture numérique faible
Le modèle présenté par Swisscom, le Groupe E et l’Etat Fribourg prévoit le raccordement de tous les ménages desservis par le Groupe E non seulement en ville mais également dans les zones à faible densité.

3) Open Access garanti
Dans sa présentation, le Groupe E qui est également un des membres fondateurs de l’association Openaxs précise bien que l’accès au réseau doit être non discriminatoire.

4) Implication de l’Etat
Ce dernier point est à mon avis très important pour deux raisons principales. Pour la transparence sur les coûts du réseau d’abord; en participant au financement à hauteur de 5 millions et en accordant un prêt sans intérêts de 15 millions, le Canton de Fribourg a ainsi en permanence la possibilité de s’assurer que le réseau soit construit et surtout proposé au consommateur au meilleur prix. Ensuite, en étant partie prenante du projet, l’Etat aura également son mot à dire sur le déploiement, plus particulièrement en ce qui concerne les zones périphériques.

L’avenir du déploiement de la fibre en Suisse dépendra en grande partie de la possibilité de conclure d’autres partenariats tels que celui-ci. Il ne fait presque aucun doute que le pas franchi par le Groupe E encouragera d’autres membres d’Openaxs à faire de même. Pour terminer, en tant que Romand, on ne peut que se réjouir que c’est de ce côté-ci de la Sarine que sont posées les bases du futur réseau « fibre suisse ».

© pascal martin

Billets similaires:


/*

6 commentaires

  1. …et le canton de Neuchâtel dans tout ça ? qui est également desservi par le Groupe E . La fusion ENSA_EEF a-t-elle été un piège pour le canton de NE ?

  2. Je vois que en France Free propose des débits remontant seulement 2 fois inférieurs aux débits descendant (http://www.free.fr/fibre-optique/index.html). C’est un progrès indéniable par rapport aux techno. DSL qui ont été implémentées avec un rapport de 1 à 10 voir plus. Si l’on veut avoir un Internet ou chacun est considéré sur un pied d’égalité il faut avoir un rapport le plus proche possible de 1. Est-ce que vous avez des informations particulières sur ce point crucial trop souvent oublié.

  3. Bonjour,
    Je n’ai pas d’informations particulières mais à mon avis, le modèle asymétrique a encore de beaux jours devant lui même avec la fibre.

    Lorsque l’on voit les prix actuels, passer à des débits symétriques serait suicidaire pour les opérateurs:

    http://www.swisscom.ch/fxres/kmu/business_int_standard_preisliste_fr.pdf

    Je pense qu’on assistera à de petites augmentations sans changement de prix des débits montants comme on les a connu avec les débits descendants pour l’ADSL ces dernières années.

  4. Je ne suis pas si sûre que Groupe E garde son siège si longtems au sein d’OPENAXS en financant le réseau de Swisscom…..
    Pour faire une analogie, je ne pense que nos amis de Sunrise ou Orange n’apprecieraient gùere de payer 30% d’un réseau mobile commun aux 3 operateurs avec seulement 20% de part de marché chacun (on appelerait ca de l’arnaque ou peut etre de la naivete pour le mieux). Sauf que là ce n’est pas 20% du marché FTTH quer Groupe E va obtenir mais plutot 5% !!! Alors merci les contribuables Fribourgeois, comme dans le cas UBS, vous allez passer à la caisse pour soutenir Swisscom !!!

  5. Bonjour,
    Je reviendrais demain plus en détails sur ce sujet mais en quelques mots voici mon avis.

    L’avenir nous dira si le Groupe E gardera sa place au sein d’Openaxs mais à ma connaissance il y a d’autres membres d’Openaxs qui ne sont pas contre un modèle à plusieurs fibres…

    Quant à la présence de l’Etat de Fribourg on peut aussi le voir comme une garantie tant pour que le modèle soit véritablement ouvert que pour garantir que les zones à faible densité ne soient pas oubliées.

    Quant aux coûts, je ne pense pas qu’ils soient simplement partagés. Si ça avait été le cas les négociation n’auraient pas été si longues. D’ailleurs je faisais justement remarquer cela en décembre http://www.scal.ch/?p=2194 Carsten Schloter a d’ailleurs déclaré hier que la répartition serait réévaluée au cas où un acteur aurait un pourcentage important de clients finaux. De plus, en cas de position dominante d’un acteur le prix d’accès finira de toute façon par être régulé.

    Swisscom ne sera même pas membre de la future société qui sera créé par le Groupe E et le Canton de Fribourg.

    Pour terminer, hier ce n’était que la signature d’une lettre d’intention, il y aura sans doute encore de nombreux points à discuter mais comme je le disais hier je pense qu’il faut maintenant aller de l’avant. A moins que la table ronde du 1er mai nous ponde d’un miracle…

  6. A lire quelques précisions sur cet accord à Fribourg sur http://www.fibre-suisse.ch

    http://www.fibre-suisse.ch/?p=563

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives