Après M-Budget Mobile et Coop Mobile, Aldi Mobile?

Selon le magazine alémanique FACT, le discounter allemand « ALDI » envisagerait d’offrir en Suisse avant l’automne une offre de téléphonie mobile à prépaiement. Aldi propose déjà une telle offre en Allemagne en partenariat avec http://www.medionmobile.de Même si le marché suisse est bien plus avancé que l’Allemagne dans ce domaine (600’000 clients entre M-Budget Mobile et Coop Mobile), cela ne représente que 7% du nombre total de clients en téléphonie mobile; le potentiel est encore important. Pour Aldi, même si cette opération coûtera de l’argent à la place d’en rapporter, se lancer dans ce marché est une excellente opportunité pour se faire connaître et mettre en évidence son côté plus avantageux que Migros et Coop. Reste à savoir si la Migros par exemple, qui a toujours déclaré vouloir être et rester l’opérateur mobile le plus avantageux mettra également la main au porte-monnaie pour se battre avec Aldi également sur ce terrain. Si c’est le cas, cela signifierait que les Suisses pourront téléphoner à des tarifs en dessous du prix de revient. C’est pour le moment que de simples suppositions mais tout laisse croire que ce sera possible d’ici très peu de temps.
Concernant le choix de l’opérateur, comme le laisse entendre le site www.teltarif.ch , le seul réseau vers lequel Aldi pourra se tourner est Sunrise. On voit mal en effet, Migros ou Coop accepter que Swisscom ou Orange leur fasse concurrence, ceci d’autant plus que leur poids en nombre d’abonnés est tout sauf négligeable.

Merci à Tessin pour l’info

Billets similaires:

Tags:

/*

3 commentaires

  1. Je ne partage pas tout-à-fait le même enthousiasme pour l’arrivée éventuelle d’Aldi comme opérateur virtuel. Peut-être que c’est une aubaine pour les clients, et que la guerre des prix dans le mobile va encore continuer de profiter aux consommateurs. Mais c’est aussi un énorme tort pour les véritables opérateurs qui n’ont que ça pour (sur)vivre.

    Migros, Coop et Aldi peuvent bien vendre des abonnements à perte, c’est de loin pas leur business principal. Ils font encore suffisamment de bénéfices sur leurs salades et les boîtes de conserve pour compenser la perte du côté mobile. Les opérateurs, eux, ne peuvent pas compenser leurs finances en chute libre en se mettant à vendre des pommes ou des corn flakes au rabais!

    Que chacun fasse son travail qu’il sait bien faire, avant d’aller mal faire le travail des autres!

  2. Bonjour,
    C’est bien sûr du côté des consommateurs que je me place pour rédiger mes billets.
    On remarque également la différente politique commerciale des opérateurs. Si Swisscom et Sunrise ont su garder certains avantages sur leurs propres offres en limitant les services offerts par M-Budget Mobile et Yallo par exemple, Orange par l’intermédiaire de Coop-Mobile propose un service totalement identique à ses offres propres.

  3. Bonjour,
    Je suis parfaitement d’accord avec « VPNstar ».
    Il est clair que plus les prix baissent, plus les consommateurs sont heureux. Néanmoins d’un point de vue technique, ce sont ces mêmes consommateurs qui demandent en permanence une amélioration du réseau GSM, qui demandent une amélioration de l’UMTS, qui demandent que certains batiments soient couverts par le réseau mais sans que des antennes soient installées, etc… Mais tout cela doit sûrement avoir un prix.
    Pour ma part, je suis totalement satisfait des prix pratiqués en fonction de mon utilisation. Mais si une baisse de prix venait encore à arriver, cela aurait obligatoirement des répercussions sur le service des call centers (que je contacte de temps en temps avec mon opérateur) : Temps d’attente, qualité du service (force est de penser que de plus en plus de services seraient donnés depuis l’étranger), renvoi de services en services, etc…

    Je crois qu’il faut arrêter de se plaindre sur les prix et bien au contraire, les maintenir au niveau actuel afin de s’assurer un bon service, une bonne couverture réseau. De touotes façons, si les utilisateurs constataient une diminution de facture le premier mois, ils compenseraient automatiquement par une consommation plus importante, mais qui ne rapporterait rien à l’opérateur. (Je suppose).

    C’est comme acheter une boîte de thon 1er prix => vous en avez pour votre argent. (C’est infecte, assipide et ça baigne dans une sorte de flotte). Mais là encore, le consommateur a le choix, ce qui ne le serait pas si un opérateur était contraint de baisser ses prix pour être aligné avec ses concurrents.

    A bon entendeur.

Répondre

Créez en moins d'une minute votre avatar personnel sur gravatar.com.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


 

Traduction

Archives