• Mobile: plus que jamais la guerre fait rage!
  • Sunrise Freedom Relax passe de 5 à 10 GB pour le même prix!
  • Roaming: que peut-on espérer pour 2015? Exemple avec une offre de Vodafone Italie
  • Swisscom, Sunrise, Fastweb, Vodafone, Telekom Austria: rumeurs et éclairages
  • Accès aux réseaux: Sunrise touche le jackpot grâce à Swisscom
  • Historique: Orange gagne plus de clients que Swisscom au 2e trimestre!
  • Exclu scal.ch: Sunrise et Orange testent une collaboration sur le réseau
  • NFC: Le smartphone devient porte-monnaie avec Tapit

Le point sur les parts de marché de Swisscom, Sunrise & Orange au T3.2014

Dans mon dernier pointage je mettais en évidence le paradoxe entre l’importante baisse de recettes chez Orange alors que de son côté le nombre de clients augmentait lui de façon très importante. Trois mois plus tard, on se rend compte que chez Orange ils ont décidément de gros problèmes de calcul. Si le chiffre d’affaires est comme on l’a vu hier toujours en forte baisse, le nombre de clients diminue cette fois lui aussi logiquement avec une baisse de 39’000 clients. On se rend bien compte aujourd’hui qu’il est tout simplement impossible de gagner 27’000 client prepay au 2e trimestre et d’en perdre 40’000 trois mois plus tard.

Orange paie cash ses problèmes informatiques

Moments difficiles pour Orange. Après une baisse du chiffre d’affaires de 5,8% au deuxième trimestre, la période de juillet à septembre n’est guère mieux puisque la baisse des ventes se situe à 4,1% par rapport à la même période de l’an dernier. Ces résultats ne sont guère surprenants vu les problèmes rencontrés par le numéro trois helvétique depuis son changement d’IT en mars dernier. On constate que l’appréciation du nouveau partenaire IT peut aussi être vu sous un angle positif puisqu’il permet à l’opérateur d’économiser de l’argent; cette phrase du communiqué de presse risque de faire grincer des dents tant en interne qu’auprès de certains clients mécontents: « Les investissements (CAPEX total, hors licences) ont légèrement baissé en comparaison à septembre 2013 (-1.0%) pour atteindre CHF 103.9 millions. Cette baisse est principalement attribuable à l’augmentation de l’efficacité du secteur IT. » :-)

On notera que l’explication donnée par Orange sur la baisse des ventes (érosion des prix sur le marché suisse) est quelque peu étonnante puisque tant Swisscom que Sunrise voient durant la même période leurs ventes augmenter de façon importante, justement sur le mobile. 16 postes à plein temps ont été supprimés depuis le 30 juin dernier, 68 par rapport au T3 2013.

Partage de réseau: les cachotteries de Sunrise & Orange

Souvenez-vous c’était le scoop de l’été qui était révélé ici même: Sunrise et Orange étaient en train de tester une utilisation commune de leurs réseaux avec des essais sur quelques sites comme par exemple dans la région de Bienne. Le test avait ensuite été un peu mis de côté durant le présence en Suisse des équipes de Connect pour leur fameux comparatif annuel sur la qualité des réseaux mobiles suisses. Par contre, depuis environ un mois les choses semblent prendre une ampleur considérable au point que l’on peut se demander si il s’agit encore vraiment d’un simple test de compatibilité.

Swisscom «My Time» ou quand c’est l’opérateur qui vous aide à déconnecter

C’est une initiative des plus originale que celle proposée par Swisscom au travers de son application gratuite «My Time»; elle permet en effet de décider soi-même de sa disponibilité sur son smartphone. Mise au point en collaboration avec la start-up OFFTIME, My Time est téléchargeable dès à présent sur Google Play pour tous les appareils tournant sous Android 4.0 ou plus. L’appli sera disponible pour iPhone au premier trimestre 2015.

Le Conseil fédéral donne le coup d’envoi de la révision de la LTC

Après ceux de 2010 et de 2012, le Conseil fédéral a présenté ce matin un nouveau rapport sur l’évolution du marché suisse des télécommunications. Il estime que la loi sur les télécommunications (LTC) doit être modifiée mais de façon progressive.

Sur les conditions d’accès au réseau qui sont primordiales pour garantir la concurrence, la question principale sera de savoir si il faut oui ou non permettre au régulateur (ComCom) d’agir d’office si elle observe des comportements enfreignant manifestement les dispositions du droit des télécommunications; personnellement je suis pour. Concernant le régime d’accès au réseau, le Conseil fédéral estime qu’il vaut mieux encore attendre avant de vouloir légiférer, la dynamique d’investissements est en effet aujourd’hui très forte grâce à la concurrence qui reigne entre Swisscom d’un côté et les téléréseaux et entreprises électriques de l’autre. Certains détails pourraient être réglés plus rapidement, c’est le cas par exemple du droit d’accès à l’infrastructure physique passive, comme les canalisations de câbles. En ce qui me concerne je suis aussi d’avis qu’il n’est pour le moment du moins, pas judicieux de vouloir légiférer.

 

Traduction

Archives

Partager

Twitter Facebook Mail RSS

Stats

Ce blog est en ligne depuis 2738 jours et comptait le mois dernier 1004 visiteurs uniques par jour, 505 fans sur Facebook et 1298 followers sur Twitter.
Il contient:
- 2183 billets (0.8 par jour)
- 13673 commentaires (4.99 par jour)