• Rapport ombudscom 2015: explosion des plaintes contre Salt!
  • Téléphonie mobile: la puissance des antennes devrait pouvoir être augmentée
  • Salt: bye bye la garantie satisfait ou remboursé de 6 semaines!
  • Service universel: le peuple ne s’est pas laissé tromper!
  • Paiement mobile: Twint et Paymit fusionnent!

Mobile: Swisscom, Sunrise, Salt, les chiffres du 1er semestre 2016

L’évolution du nombre de clients en téléphonie mobile chez Swisscom, Sunrise et Salt est assez intéressante ces derniers trimestres puisque que le marché semble de moins en moins léthargique. C’est d’autant plus intéressant que depuis près d’un an, SALT casse les prix comme personne ne l’avait fait auparavant; en effet, même si les prix officiels n’ont pas évolué, le petit opérateur multiplie les actions et les promotions plus attractives les unes que les autres.

Swisscom sur la défensive
Alors que très souvent je relevais que la concurrence fonctionnait presque uniquement entre les deux challengers, on constate que ce n’est plus le cas aujourd’hui. Durant les 6 premiers mois de l’année, le géant bleu n’a en effet gagné que 10’000 abonnés; c’est beaucoup moins que Salt et près de 4 fois moins que Sunrise qui en a gagné pendant la même période 39’000. C’est la première fois que chez Swisscom la baisse des clients prepay n’est pas compensée par les nouveaux abonnements.

Salt cannibalise ses propres clients
En regardant les chiffres de Salt, on constate une fois encore que le prix ne fait de loin pas tout. Malgré des prix hyper agressifs, Salt gagne deux fois moins d’abonnés que Sunrise (18’000 contre 39’000). La baisse très importante de clients Prepay chez Salt (plus de 15% en six mois) démontre que c’est avant tout les clients Salt qui profitent des actions et promotions. La nouvelle politique de Salt a également pour conséquence de faire baisser drastiquement le chiffre d’affaire (-15%) par rapport à la même période de l’an dernier. Il faut dire que le calcul est assez simple, lorsque l’on vend la plupart des abonnement 50% moins cher que le prix officiel, il faut doubler le nombre de clients pour gagner la même chose.

Sunrise grand gagnant
Avec 39’000 nouveaux abonnés sur 6 mois, Sunrise est l’opérateur qui monte actuellement; c’est d’autant plus à relever puisque contrairement à Salt, les prix sont restés stables. Ces bons chiffres sont à mon avis dûs à plusieurs choses. D’abord, le numéro deux a nettement amélioré son réseau et son service à la clientèle ces dernières années; la flexibilité de ses abonnements (pouvoir résilier ou changer d’abonnement en tout temps) tranche avec les politiques un peu dépassées de ses concurrents; la possibilité de pouvoir regrouper tous ses services et bénéficier de rabais joue certainement aussi un rôle; enfin, on ne peut pas nier l’effet Federer!

© pascal martin

Les difficultés d’UPC-Cablecom profitent largement à Swisscom

Je tirais déjà le signal d’alarme il y a trois mois; pour la première fois en effet, UPC-Cablecom perdait des clients au premier trimestre de cette année sur l’Internet et la téléphonie fixe. Pour un câblo-opérateur l’évolution des clients Internet est un indicateur très important et source de rentrées financières importantes. Et malheureusement pour le premier câblo du pays, les mauvais chiffres du premier trimestre s’accentuent encore ces trois derniers mois; la perte sur l’Internet est cette fois de 3000 clients contre 2200 le trimestre précédent; sur la téléphonie fixe 900 clients au T1 contre 3000 au T2!

Tendance différente pour les autres téléréseaux
Ce qui intrique dans ces chiffres, c’est que contrairement à UPC, les autres téléréseaux (Net+, Citycable, etc) ne subissent pas du tout les mêmes effets que le leader du marché. Bien sûr ils perdent également et logiquement des clients sur la télévision mais pas du tout dans les mêmes proportions et surtout ils semblent avoir repris du poil de la bête: si entre 2014 et 2015 UPC perdait 63300 clients TV l’année suivant cette perte s’élève à 98’000 alors que pendant le même temps, les autres téléréseaux voient leur diminution passer de 35700 à 31000.

Avec ERA Media Markt se lance dans la téléphonie mobile

Media Markt propose dès à présent ses propres offres prepay sur le réseau Sunrise.

Les offres de téléphonie mobile proposées par les opérateurs virtuels sont pléthore en Suisse; ceci alors même que le marché du prepay est en constante baisse depuis plusieurs années. Visiblement ce n’est pas fait pour refroidir de nouveaux acteurs; c’est le cas aujourd’hui avec Media Markt. Il faut dire que pour un vendeur de la taille de Media Markt, l’avantage est peut être surtout de pouvoir gagner de l’argent non seulement au moment de la vente du smartphone mais également sur son utilisation.

Sport à la TV: la guerre s’annonce totale entre UPC et Swisscom

Dans une conférence de presse conjointe hier avec Swiss Ice Hockey et 14 réseaux partenaires tels que net+ pour la Romandie, UPC présentait à Berne sa révolution sportive.

Le câblo-opérateur lancera en été 2017 MySports disponible sur tous les supports (TV, tablettes, smartphones, etc), une offre de base sera disponible sans frais supplémentaires pour les quelques 3 millions de clients d’UPC et des téléréseaux partenaires (citons pour la Romandie net+, Citycâble et Naxoo) et des bouquets supplémentaires payants seront également proposés. Le hockey dont les téléréseaux ont obtenu les droits exlusifs dès la saison 2017-2018 constituera la colonne vertébrale de l’offre de MySports. Si deux matchs par semaine seront proposés gratuitement, toutes les rencontres de LNA seront retransmises, ainsi que des matchs de LNB et de la future troisième division (Swiss Regio League). A noter que l’offre de la SSR restera identique à celle d’aujourd’hui et qu’une offre très light sera également négociée avec Swisscom/Teleclub; les téléréseaux pourraient ainsi également proposer une offre light en foot.

Roaming: Salt baisse le prix de ses packs data

Très bonne nouvelle pour les clients Salt puisque le numéro trois helvétique vient d’adapter les prix de ses packs data pour l’Europe.

Salt se retrouve donc au prix du marché si l’on ne tient pas compte du fait qu’à la concurrence les packs sont valables durant 30 jours dès l’activation alors que chez eux c’est par période de facturation. Cela signifie que si les vacances se situent entre le 9 et le 10 du mois, deux packs seront facturés.

 

Traduction

Archives

Partager

Twitter Facebook Mail RSS

Stats

Ce blog est en ligne depuis 3379 jours et comptait le mois dernier 1004 visiteurs uniques par jour, 505 fans sur Facebook et 1298 followers sur Twitter.
Il contient:
- 2303 billets (0.68 par jour)
- 14949 commentaires (4.42 par jour)