• Replay TV: le consommateur n’a pas à payer deux fois!
  • Swisscom – Sunrise – UPC – Téléréseaux: tout ce que révèlent les chiffres des deux dernières années
  • Fibre optique: la Suisse bien placée mais attention danger!
  • Déjà plus de 2000 clients pour Net+ Mobile!
  • Guerre des prix: négocier chaque résiliation plutôt que de baisser les tarifs

La colocalisation des sites mobiles s’intensifie avec Cellnex

L’Espagnol Cellnex qui gère plus de 22’000 sites de téléphonie mobile en Europe dont près de 2500 en Suisse au travers de sa filiale Swiss Towers AG annonçait ce matin ses résultats trimestriels.

On apprend dans le communiqué que des opérations de colocalisation des sites Cellnex par Salt ont débuté. Pour rappel, Cellnex avait racheté l’an dernier plus de 2200 mâts d’antennes à Sunrise. L’objectif principal de Cellnex est de pouvoir utiliser au maximum le potentiel de chaque mât. Si dans les zones urbaines avec les limites extrêmement restrictives de l’ORNI la capacité maximale de chaque site est souvent atteinte, ce n’est pas forcément le cas en banlieue et en campagne; dans ces zones, un mât peut être utilisé par plusieurs opérateurs. Sur 350 sites, Cellnex dispose également d’un accord avec Sigfox pour déployer le premier réseau mondial de l’Internet des objets (IoT) en Suisse.

Replay TV: le consommateur n’a pas à payer deux fois!

A une petite majorité, 12 voix contre 9 (et trois abstentions) la Commission des affaires juridiques du Conseil national propose au Conseil national d’ajouter un article de loi permettant aux chaînes TV d’avoir leur mot à dire concernant la Replay TV.

Si le Conseil national suit l’avis de la commission les consommateurs verront leur facture augmenter si ils désirent continuer à profiter de cette fonction. En pratique le but n’est bien entendu pas d’empêcher l’avance de la publicité mais soit d’interdire purement et simplement la fonction Replay ou alors de la monnayer.

Mobile: les réseaux suisses toujours au top!

Après les tests réseau de Connect et Chip, place à celui de PCgo. Dans son numéro d’octobre le magazine allemand publie un test de qualité des réseaux mobiles allemands, autrichiens et suisses.

Swisscom, Sunrise et Salt obtiennent tous les trois la mention « Très bien » avec respectivement 91, 89 et 86 points. Si au niveau suisse Salt ferme la marche, cela ne l’empêche pas d’être mieux positionné que tous les réseaux allemands et autrichiens. C’est d’ailleurs Salt qui malgré sa troisième place communique ce matin sur ce test; on se souvient que l’an dernier Salt avait critiqué publiquement le test Connect. Il faut dire que la plaisanterie d’attribuer exactement le même nombre de points à Swisscom et Sunrise (sur un total de 1000!) mettait sérieusement à mal la réputation de Connect.

La complexité et les paradoxes de l’accès au réseau illustrés en un seul vote

Le Conseil national se penchait hier sur l’article 11c de la révision de la Loi sur les télécommunications (LTC) concernant l’accès au réseau. Même si la décision de ne pas réglementer la fibre optique l’a emporté très largement, 127 contre 57 soit 69%, la façon de voter des différents groupes et parlementaires démontre à merveille la complexité et tous les paradoxes de ce sujet.

La première constatation est qu’il n’y a aucun clivage gauche-droite, comme on peut le voir sur l’illustration: les pours et les contres sont très bien répartis. Au niveau des groupes seuls les Verts Libéraux ont été unanimes pour exiger une réglementation de la fibre optique alors que Les Verts eux sont à 58% contre. Les Socialistes, PDC et PBD sont à une très grande majorité contre, entre 71% (PBD) et 86% (PDC); étonnamment il y a quand même 9 Socialistes sur 41 qui ont voté pour.

Conseil national: comment garantir le très haut-débit pour tous?

En fin de semaine, le Conseil national se prononcera dans le cadre de la révision de la LTC sur la régulation de l’accès au réseau fibre de Swisscom. Si cette question n’est pas très importante pour ceux qui disposent aujourd’hui déjà d’une connexion Internet très rapide, elle est capitale pour les régions périphériques et mal desservies; plus particulièrement dans les zones sans téléréseau.

Tous contre Swisscom!
Le front pour une régulation de l’accès au réseau fibre de Swisscom est très large puisque non seulement il regroupe tout naturellement l’ensemble des opérateurs télécoms privés (Sunrise, Salt, VTX, etc) mais plus bizarrement également la plupart des téléréseaux (UPC, membres de Suissedigital) et il faut encore ajouter à cela le régulateur (ComCom, Ofcom). Selon eux, la régulation de la fibre apporterait plus de concurrence, favoriserait les investissements et permettrait de déployer le très haut-débit plus rapidement.

Dans ce contexte on peut se demander pourquoi la Commission des Transports et des Télécommunications du Conseil national (CTT-CN) propose à une écrasante majorité de rejeter l’extension de la régulation à la fibre optique.

 

Traduction

Archives

Partager

Twitter Facebook Mail RSS

Stats

Ce blog est en ligne depuis 4187 jours et comptait le mois dernier 1004 visiteurs uniques par jour, 505 fans sur Facebook et 1298 followers sur Twitter.
Il contient:
- 2411 billets (0.58 par jour)
- 16053 commentaires (3.83 par jour)