• Ambiance morose et pression toujours plus grande chez Swisscom
  • Avec Citycable Lausanne Netplus passe de 160’000 à 220’000 clients
  • Sports à la TV: Swisscom retourne sa veste et se défend très mal!
  • Wingo mobile aujourd’hui très avantageux pour les petits clients aussi!
  • Lifting et nouveaux abonnements chez Yallo

Mobile: La Suisse va-t-elle rater le train de la 5G?

La presse dominicale mettait en avant il y a quelques jours que Swisscom, Sunrise et Salt n’étaient pas d’accord au sujet de la prochaine attribution des licences 4G. Si le géant bleu verrait d’un bon oeil une mise aux enchères dès le printemps prochain, Sunrise et Salt estiment de leur côté qu’il faut attendre que le cadre réglementaire soit adapté à la 5G; comprenez par là que les valeurs limites soient augmentées.

Il faut dire que des très nombreux endroits sont aujourd’hui déjà au maximum des valeurs limites définies par l’ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI); normes qui sont dix fois plus sévères que dans les pays qui nous entourent. Si le déploiement de la 4G a pu en grande partie être effectué en désactivant des sites 2G, ce ne sera plus le cas pour la 5G.

Couverture 4G de 99,4% de la population et de 94,3% du territoire pour Sunrise

Sunrise annonce ce matin que les objectifs ambitieux annoncés en début d’année sont d’ores et déjà dépassés. En effet, alors que le numéro deux helvétique déclarait en février dernier vouloir couvrir au moins 92% du territoire le chiffre actuel est de 94,3%, ce qui représente 99,4% de la population. Selon l’opérateur, il s’agit de la plus large couverture du pays.

Plus de transparence en roaming
Dans le même temps, Sunrise a également augmenté la capacité et la vitesse de son réseau 4G et introduit le VoLTE qui permet d’appeler et de recevoir des appels sur le réseau 4G; sans oublier non plus le lancement du Wi-Fi Calling qui permet de téléphoner via n’importe quel hotspot Wi-Fi et ainsi améliorer la réception à l’intérieur des bâtiments.

Après M-Budget Mobile et Wingo Swisscom lance SimplyMobile

Disponible en ligne et au travers du réseau Coop (Coop, Interdiscount, Fust, Coop@home et Microspot) SimplyMobile s’ajoute à la déjà très longue liste des opérateurs virtuels (MVNO).

Le prix de 29,90 francs par mois (14,95 les six premiers mois) permet de téléphoner et d’envoyer des SMS en illimité en Suisse ainsi que de surfer sur Internet avec 2 Go en 4G jusqu’à 100 Mbit/s. Une fois les 2 Go atteints, le Go revient à 7,50. Et tout ceci sur le réseau Swisscom.

SimplyMobile est le premier plan tarifaire avec lequel le solde des Go mensuels ne sont pas perdus en fin de mois mais reportés sur le mois suivant. C’est également le cas pour les packs roaming de 250 Mo en Europe pour CHF 15 francs ( soit 60 francs le Go?!?).

Téléphonie mobile: net+ signe avec Sunrise

La nouvelle était attendue depuis longtemps mais c’est aujourd’hui officiel. net+ et ses réseaux partenaires proposeront une offre de téléphonie mobile propre sur le réseau Sunrise dès le début de l’année prochaine.

A l’heure où pour communiquer avantageusement il faut inévitablement grouper ses services auprès d’un seul et unique fournisseur il est primordial pour un câblo-opérateur de pouvoir proposer également de la téléphonie mobile. C’est d’ailleurs ce que font déjà aujourd’hui Quickline ou UPC par exemple. Si pour un opérateur national tel que UPC la téléphonie mobile peut être un moyen de gagner de nouveaux clients fixes, l’objectif des petits téléréseaux est surtout d’éviter que des clients partent à la concurrence pour profiter de prix avantageux sur des offres groupées.

Politique: la LTC doit-elle défendre les intérêts des opérateurs ou des consommateurs?

Alors que le Conseil fédéral a adopté hier le message sur la révision partielle de la loi sur les télécommunications (LTC) on assiste ce matin à un retournement de veste spectaculaire d’UPC et des autres câblo-opérateurs membres de Suissedigital.

Jusqu’à aujourd’hui, lorsque l’on parlait de régulation et de révision de la LTC, on retrouvait d’un côté les opérateurs disposant de leur propre réseau, c’est à dire Swisscom et l’ensemble des téléréseaux et de l’autre tous les opérateurs télécoms (Sunrise, VTX, etc).

Mais ça c’était avant, étonnamment aujourd’hui les téléréseaux dont UPC en tête se retrouvent dans le camp adverse, c’est à dire celui des opérateurs télécoms ne disposant pas de leur propre réseau comme par exemple Sunrise, Salt, VTX, etc. Dans leur communiqué commun avec les Sunrise, etc Suissedigital affirme aujourd’hui exactement le contraire que lors des dernières discussions sur la révision de la LTC, lisez les deux communiqués, c’est édifiant. Et étonnement, pas plus tard que cet été Suissedigital affirmait que si les zones rurales bénéficient du haut-débit c’est grâce à leurs réseaux, si c’est le cas pourquoi exiger un accès régulé au réseau Swisscom?

 

Traduction

Archives

Partager

Twitter Facebook Mail RSS

Stats

Ce blog est en ligne depuis 3829 jours et comptait le mois dernier 1004 visiteurs uniques par jour, 505 fans sur Facebook et 1298 followers sur Twitter.
Il contient:
- 2361 billets (0.62 par jour)
- 15698 commentaires (4.1 par jour)